En confondant des sièges de bus avec des femmes voilées sur une photo postée sur Facebook, des nationalistes d'un groupe d'extrême droite norvégien sont devenus la risée des internautes. 
Capture d'écran Facebook Johan Slattavik

Depuis quelques jours, des nationalistes norvégiens sont la risée d'internet pour avoir confondu les sièges d'un bus avec des femmes portant le voile intégral. Tout a commencé quand le journaliste Johan Slattavik  a posté sur la page d'un groupe d'extrême droite "La patrie d'abord" (Fedrelandet viktigst) une photo de bus vide avec en légende : "Qu'est-ce que vous en pensez?", a raconté le Washington Post

"L'islam est et sera toujours une malédiction"

Parmi les 13 000 membres de groupe anti-immigrés, beaucoup ont pris ces sièges pour des femmes en burqa. Les commentaires racistes se sont alors mis à pleuvoir."Je pensais que ce serait comme ça en 2050, mais ça arrive maintenant !!!!", a écrit un internaute qui pointe le problème de l'islamisation de la Norvège. "L'islam est et sera toujours une malédiction", a lâché un autre. Certains internautes ont même affirmé que ces femmes en burqa pouvaient cacher des bombes sous leurs tenues. 

A lire aussi - Partis musulmans, candidates voilées... : faut-il s'inquiéter de l'arrivée de l’islam en politique ?

Grâce à Sindre Beyer, publicitaire norvégien, qui est parvenu à faire des captures des échanges du groupe privé, cette blague est devenue virale sur Internet. "Que se passe-t-il quand une photo de sièges de bus vides est publiée sur un groupe Facebook dégoûtant et que presque tout le monde pense que c'est une horde de burqas ?", a-t-il écrit sur son post. 

En vidéo sur le même thème - Burkini : les arrêtés des maires sont-ils légaux ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !