La députée LREM de Mayotte Ali Ramlati est au coeur d'une polémique à cause de sa photo publiée sur le site de l'Assemblée nationale sur laquelle elle apparaît voilée. 

Lorsqu'ils arrivent à l'Assemblée nationale, les députés ont le droit à leur photo officielle qui sera visible sur le site du Palais-Bourbon. Une députée de la République en marche, Ali Ramlati, apparaît voilée sur la sienne. Ce cliché en question a rapidement déclenché une polémique sur les réseaux sociaux. Pour Jonas Haddad, délégué des Jeunes Républicains de Normandie, la députée ne respecte pas la laïcité en portant ce voile dans l'enceinte de l'Assemblée nationale.

"Ce n'est pas un voile, c'est mon châle de Mahoraise"

Mais le voile en question est en réalité le châle traditionnel que portent les femmes à Mayotte. Lundi, dans les couloirs du château de Versailles, Ali Ramlati s'est exprimée sur cette polémique sur la chaîne outre-mer 1ère. "Je suis Mahoraise, et je me respecte en tant que Mahoraise. Ce n'est pas un voile, c'est mon châle de Mahoraise. Dans l'hémicycle je me fonds dans la masse. Tout le monde n'a pas les mêmes opinions. Il ne s'agit pas d'aller faire un sujet autour de ma personne, mais de porter les sujets de Mayotte, des Outre-mer et de la nation", a-t-elle confié.

Publicité
D'après la loi, Ali Ramlati a tout à fait le droit de porter un châle, un voile ou un autre signe religieux. "Un élu n'est pas neutre. Il n'est ni neutre politiquement, ni neutre religieusement. En revanche, les fonctionnaires doivent être neutres en tout point de vue", a expliqué à franceinfoNicolas Cadène, rapporteur général de l'Observatoire de l'État. "À l'Assemblée, vous avez d'autres parlementaires qui portent de grandes croix catholiques", a-t-il ajouté.

En vidéo sur le même thème - Laïcité : Vivre ensemble, sans rageux ... (Sarthe)

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité