Alors que Manuel Valls a présenté en avril dernier son plan de fusion des régions pour qu’au final il n’en reste plus que 11 voire 12, Ségolène Royal a récemment fait une proposition en ce sens. La ministre de l’Ecologie envisage de fusionner le Poitou-Charentes avec les Pays de la Loire. Plus de détails.

©AFP

AFP

Et si le Poitou-Charentes et les Pays de la Loire fusionnaient pour ne plus former qu’une seule région ? Voici ce qu’envisage actuellement Ségolène Royal en écho à l’annonce faite le mois dernier par Manuel Valls à propos de la réforme territoriale. En effet, alors que le chef du gouvernement souhaite réduire à 11 le nombre total de régions d’ici quelques années, la ministre de l’Ecologie, de concert avec deux présidents de région, a récemment fait une proposition publique allant en ce sens. "Jacques Auxiette,  président de la région des Pays de la Loire, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du développement durable et de l'énergie, et Jean-François Macaire, président de la région Poitou-Charentes (...) ont décidé de saisir les deux Ceser de Poitou-Charentes et des Pays de Loire pour étudier la possibilité d'une fusion de leurs deux régions", indique ainsi un communiqué des Pays de la Loire dévoilé mardi.

Le document précise ensuite les raisons pour lesquelles une telle fusion est envisagée par ces trois dirigeants. Ceux-ci prennent notamment en compte "les coopérations et mutualisations déjà engagées entre les Pays de la Loire et le Poitou-Charentes et qui sont pour certaines communes avec la Bretagne". Toujours d’après le communiqué, "la façade atlantique représente un atout commun qui pourrait favoriser des convergences importantes, et donc permettre cette fusion".

Publicité
La Bretagne pourrait s’y opposer
Si ce projet de fusion ravit la majorité des élus des régions concernés qui craignent un démembrement des Pays de la Loire, il promet également d’en irriter d’autres, en Bretagne. Ce projet de rattachement, s’il venait à être réaliser, sonnerait en effet le glas d’un autre projet de rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Celui-ci est porté par les tenants de la Bretagne "à cinq départements" d’avant Vichy et parmi lesquels figure le porte-parole des Bonnets rouges, Christian Toadec.

Vidéo sur le même thème : Valls veut diviser par deux le nombre de régions

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité