Lucas Tronche, un adolescent de 16 ans, a mystérieusement disparu le 18 mars 2015, dans le Gard. Un corbeau adressait des lettres anonymes à ses parents pour leur donner de fausses nouvelles, son nom : Simon Robbes.

Un jeune adolescent âgé de 16 ans, Lucas Tronche, a mystérieusement disparu le 18 mars 2015, dans le Gard. Simon Robbes, un habitant de 59 ans habitant à Valence, dans la Drôme, s’est pris de passion pour cette affaire et a décidé de rédiger des lettres anonymes à l'attention parents du jeune homme. Dans ses missives, il leur ''assurait" que leur fils allait bien. 

Un comportement étrange, que le quinquagénaire, employé au rayon fruits et légumes du supermarché de sa ville, a décrit comme le fruit de son imagination devant le tribunal correctionnel de Nîmes : Simon Robbes est accusé de "violences avec préméditation" sur les parents de Lucas Tronche. "C'était dans mon imagination, il ne faut pas en tenir compte. Si je savais que cela avait des conséquences fâcheuses, je ne m'en serai pas mêlé. Je le regrette", rapporte le Midi Libre.

Le délibéré sera rendu le 30 octobre prochain

Publicité
Au total, 11 lettres ont été envoyées aux parents de l’adolescent. Pour sa défense, le corbeau de l’affaire a déclaré devant le tribunal : "Je ne pensais qu'à rendre service, parce qu’Éric et Nathalie Tronche s'inquiétaient. Si je ne l'avais pas fait, cela aurait été non-assistance à personne en souffrance". Simon Robbes encourt jusqu’à deux ans de prison. Le délibéré sera rendu le 30 octobre prochain.

En vidéo sur le même thème : Affaire Fiona: "Pour une poignée d'avocats, on préfère tout étouffer", dénonce son père

mots-clés : Lucas tronche

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité