Les Français seront privés de vacances d'été à l'étranger en raison de la pandémie de coronavirus Covid-19. Compte tenu des options restantes, les campings sont très prisés. Mais une question demeure : seront-ils ouverts ?
Pourra aller au camping cet été ? Les campings français se battent pour pouvoir ouvrir cet étéCreative Commons

C'est presque une certitude : les Français ne pourront pas quitter le territoire pour aller en vacances cet été. Beaucoup pensent donc opter pour l'hébergement familial et populaire que représentent les 7 900 campings de l'Hexagone, indique Ouest France. Cependant, il importe de rappeler qu'à l'heure actuelle, nul ne sait s'ils feront l'objet d'une potentielle réouverture, à l'approche de la période estivale. Coronavirus Covid-19 oblige, ils sont actuellement fermés. Néanmoins, si tel était le cas, des dispositions sanitaires exceptionnelles devraient être prises.

Pour rappel, à eux seuls, les campings représentent près de la moitié (48%) des capacités d'accueil en hébergement collectif du pays.

"La France, c'est le pays du camping : nous avons un tiers des capacités du continent européen à nous seuls", explique Nicolas Dayot, président de la Fédération nationale de l'hôtellerie de plein air (FNHPA). "Dans cette période compliquée et anxiogène où l'épargne des Français a explosé et le chômage partiel a réduit les salaires, ils ne vont pas vouloir trop dépenser : or, nous proposons l'hébergement le plus économique du pays".

Les idées fusent pour assurer l'ouverture des campings

Malgré tout, les réservations sont encore à l'arrêt. "Il n'y a pas encore trop d'annulations : les Français ont bien compris qu'ils allaient devoir partir en vacances en France, ils attendent d'avoir davantage de visibilité pour se projeter", nuance Jérôme Mercier, PDG de la plateforme Campings.com. L'inquiétude reste néanmoins bien présente, car les mois juillet-août génèrent 85% des 2,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel du secteur. Pour espérer ouvrir en toute sécurité, les acteurs du tourisme doivent effectuer des propositions concrètes lors d'un comité interministériel sur le domaine courant mai.

Un "Plan camping" devrait d'ailleurs voir le jour avec pour objectif l'organisation d'une réouverture progressive.

Mécaniquement, tout retour à l'activité impliquerait dans un premier temps une baisse des services et des places en hébergement. Par la suite, à l'aboutissement du plan, les campings devraient en revenir à un "fonctionnement normal, avec des consignes sanitaires", précise Nicolas Dayot. "Les familles entreront à tour de rôle à la réception, protégée par un plexiglas, en respectant un marquage au sol, il n'y aura qu'un salarié à la fois".

De nombreux paramètres

Énormément de facteurs sont à prendre en compte comme la réorganisation du flux de clients et les animations, l'application des protocoles stricts de désinfection des mobile-homes et des blocs sanitaires, la multiplication des distributeurs de gel hydroalcoolique, la fixation du nombre d'enfants maximum dans les aires de jeu… L'ouverture ou non des piscines constitue également un sujet difficile à traiter.

"Comment gérer 400 gamins si la piscine n'ouvre pas ? On va leur dire, en plus, qu'ils n'ont pas le droit de jouer à cache-cache? Ça va être compliqué", s'inquiète Roger Mounard, propriétaire du camping Sunélia Les Trois Vallées à Argelès-Gazost. En pratique, il sera plus simple de contrôler l'activité - et la propagation du coronavirus Covid-19 - si l'espace d'eau est installé à l'extérieur. Pour une piscine en intérieur, en revanche, la situation est plus complexe car la diffusion du virus y est facilitée.

Vidéo : Coronavirus : comment marche la téléconsultation ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.