Sur la carte déterminant les modalités du déconfinement dans chaque département, la Bourgogne Franche-Comté reste classée en rouge. Pourtant, compte tenu des critères fixés par les autorités, elle aurait dû repasser au vert. Explications.
Zone rouge : le mystère de la B et de la FLa circulation du virus est-elle encore importante ?AFP

C'est un mystère qui entoure la Bourgogne Franche-Comté. Depuis le 1er mai, la région est entièrement classée en rouge sur la carte du déconfinement, signifiant que la circulation du coronavirus Covid-19 y est importante et que les capacités en réanimation sont faibles, indique France 3-Régions.

Ce qui n'a pas empêché de nombreuses régions de repasser au vert depuis une dizaine de jours, mais celle-ci s'évertue à rester dans le rouge. C'est encore le cas après la dernière actualisation datée au 14 mai 2020. Pendant longtemps, le critère qui empêchait la région de passer au vert était la saturation des services de réanimation.

Le 7 avril 2020, 295 patients étaient accueillis en réanimation alors que les places disponibles en temps normal s'élèvent au nombre de 200. Ce fut le pic épidémique pour la Bourgogne Franche-Comté qui a dû organiser d'importants redéploiements de moyens pour sortir la tête de l'eau. Malgré tout, cela fait six semaines que le nombre de patients recule progressivement. 86 personnes étaient encore admises dans ces services, ce qui correspond à un seuil inférieur aux 60%, normalement imposés pour repasser au vert. Toutefois, lors du point presse du 7 mai 2020, les 8 départements de la région sont restés dans le rouge. 

Mais d'autres points sont à prendre en compte. Nommément, la potentielle saturation des urgences - les services de réanimation ne sont pas concernés - et la capacité de la région à tester sa population.

Le second et le troisième critère en cause ?

Pour rappel, un département doit se situer sous le seuil de 6% des admissions aux urgences pour être classé au vert. C'est le cas des huit localités de la Bourgogne Franche-Comté depuis la semaine du 4 mai 2020, à en croire les chiffres fournis par Santé Publique France

Par ailleurs, le 11 mai 2020, le ministre de la Santé Olivier Véran indiquait que les capacités de tests dépassaient 100% des besoins dans tous les départements du pays. Pourquoi donc alors la Bourgogne Franche-Comté reste dans le rouge ? Pierre Pribile, le directeur de l'Agence régionale de Santé (ARS) en Bourgogne Franche-Comté pense que ce n'est qu'une question de jours.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Covid-19 : une arnaque par SMS qui imite le test du virus

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.