La qualité de l'eau du robinet à nouveau contrôlée. Selon l'association Générations Futures, qui a décortiqué les analyses des Agences régionales de Santé (ARS), des traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens ont été détectés. Quelles en sont les conséquences ?
Pesticides dans l’eau du robinet : pouvez-vous continuer à la boire ?IllustrationIstock

Des conclusions peu rassurantes. L’association Générations Future, militant contre les pesticides dans l’agriculture, a révélé ce mercredi 17 juin que l’eau du robinet contient des traces de pesticides et de perturbateurs endocriniens présumés. C’est après avoir scruté les analyses 2019 établies par les Agences régionales de Santé (ARS), qu’elle en est arrivée à ces résultats.

"Le ministère de la Santé communique chaque année au sujet des situations de dépassement de norme pour l’eau potable. Nous voulions aller voir la nature des molécules, si elle est préoccupante ou pas", indique François Veillerette, président de l’association, dans les colonnes de Ouest France.

La qualité de l’eau est-elle alors remise en cause ?

Pesticides dans l’eau du robinet : une limite de 0,1 microgramme par litre et par molécule

D’après le ministère, en 2018, "90,6 % de la population a été alimentée en permanence par de l’eau respectant les limites de qualité réglementaires pour les pesticides".

Comme le déclare Maryllis Macé, directrice du Centre d’information sur l’eau, l’eau potable est l’"aliment le plus contrôlé en France". Il doit respecter des normes très strictes. Concernant les pesticides, "on ne doit pas dépasser 0,1 microgramme par litre et par molécule" et 0,5 microgramme toute substance confondue, précise-t-elle.

Si l’association ne remet pas en cause la qualité de l’eau, les résidus trouvés par Générations Futures dépassent-ils ce seuil ?

"Ce travail nous a permis de constater de grandes disparités sur la façon dont les analyses sont conduites d’un département à l’autre", peut-on lire dans le communiqué. "Ainsi, dans l’Aisne il a été analysé en moyenne une dizaine de pesticides par prélèvement les ciblant, alors que dans les Bouches-du-Rhône, ce sont plus de 550 pesticides différents qui ont été recherchés dans chaque prélèvement ciblant les pesticides". Une différence de traitement jugée "inacceptable"

Boire de l’eau du robinet au quotidien constitue-t-il alors un risque à long terme  ?

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Vidéo : Eau noire dans les robinets de Rouen : d'où ça vient ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.