Condamné pour le meurtre de cinq femmes, Patrice Alègre est toujours incarcéré. Sa compagne se confie à Marianne et raconte le début de leur histoire d'amour.
Patrice Alègre : les confidences de la femme qui est tombée amoureuse de luiPatrice Alègre entouré de ses avocats en 2002AFP

Amoureuse d’un tueur en série. On pourrait les croire folles, manipulées, victimes du syndrome de Stockholm, mais elles savent très bien ce qu’elles font et qui elles aiment. Certaines femmes sont séduites par des tueurs en série, elles savent pour quoi ils ont commises, mais disent aller au-delà. Si ces histoires se créent plus facilement aux Etats-Unis, les meurtriers français ne sont pas en reste. On se souvient par exemple du procès de Guy Georges en 2001, durant lequel des jeunes femmes n’ont pas hésité à lui faire passer des lettres d’amour.

Amoureuse d’un tueur : "C'est l'homme qui m'a plu, pas le tueur"

Une de ces femmes prend la parole et explique comment elle est tombée amoureuse d'un assassin. Marie [le prénom a été changé, NDLR], Canadienne de 40 ans, entretient une relation avec Patrice Alègre, reconnu coupable de cinq meurtres, d’une tentative de meurtre et de six viols. Il a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en 2002, une peine assortie d’une période de sûreté de 22 ans, mais a obtenu des non-lieux dans quatre dossiers en 2008.

Comme l’explique Marianne, Patrice Alègre a la réputation d’un "pervers narcissique", voire d’un "prédateur urbain". Pourtant, à 40 ans, Marie assume d’être en couple avec le criminel et rejette d’emblée les accusations de "folie". Interrogée par l’hebdomadaire, elle explique qu’elle n’est ni "une illuminée" ni "la folle de service" et qu’elle ne souffre pas du "syndrome Hannibal Lecter". "C’est l’homme qui m’a plu, pas le tueur", confie-t-elle à Marianne. Comment distinguer les deux ? Comment leur histoire a-t-elle débuté ?

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.