Une retraitée âgée de 85 ans, expulsée en juillet dernier pour un loyer impayé de 4 000 euros, a pu retrouver son logement. Elle a bénéficié d'un vice de procédure mais surtout de la mobilisation de ses voisins. 

Nadine a fêté hier son retour chez elle. Cette r etraitée sous curatelle, âgée de 85 ans, avait été contrainte de quitter son appartement du 19ème arrondissement de Paris, en juillet dernier. Expulsée pour un loyer impayé de 4 000 euros, elle a bénéficié d’un "vice de procédure" par le tribunal d’instance, qui a directement ordonné sa réintégration, a révélé l’association Droit Au Logement (DAL) dans un communiqué de presse.

Pour l'organisation, la justice a fait son travail. "Nadine Z. de retour dans son logement ce n’est que justice ! On ne devrait pas expulser quiconque, encore moins les personnes âgées qui subissent un véritable traumatisme les poussant vers la fin", pouvait-on lire dans le texte du DAL.

Publicité
Publicité

A lire aussiPropriétaire, locataire : les pistes envisagées par le gouvernement pour l’immobilier

Nadine avait pu compter sur la solidarité de ses voisins. En apprenant son expulsion, ils s'étaient mobilisés et avaient réussi à récolter 30 000 euros afin de l'aider à régler ses dettes comme le révélait France Bleu

Le bailleur a tout de même décidé de faire appel

La retraitée qui a notamment été assistante de Frédéric Joliot-Curie, prix Nobel de chimie en 1935, n'est pas encore tout à fait sortie d'affaire. L'association a ainsi précisé dans son communiqué que le bailleur avait prévu de faire appel contre la décision du tribunal.

Par ailleurs, le DAL appelle également à un rassemblement le 6 septembre pour venir en aide à d'autres locataires de l'avenue Jean Jaurès. Selon le même communiqué, d'autres retraités seraient menacés d'expulsion pour des raisons qui n'ont pas été précisées.

En vidéo sur le même thème : La vie immo: Quid de la baisse des APL ? - 01/09