Si la campagne de vaccination se poursuit peu à peu, une grande partie de la population n'est toujours immunisée. Afin de convaincre les citoyens encore trop indécis, le gouvernement n'hésite pas à employer des biais cognitifs.
Nudges : cette petite technique des autorités pour pousser les Français à se faire vaccinerIstock

Plusieurs mois après ses débuts, le processus d'immunisation de la population continue un pas à pas. Au soir du 12 juin 2021, 30 millions de personnes de personnes s'étaient vues injecter la première dose du sérum, d'après les données de Vaccin Tracker. Plus de 15,5 millions de citoyens sont, eux, désormais totalement protégés contre la maladie grâce à deux et même parfois trois injections. 

À l'heure actuelle, un peu plus d'un Français sur deux est donc immunisé contre le virus de la Covid-19. Le gouvernement cherche inéxorablement à convaincre tous ceux qui n'ont pas encore pris le chemin d'un centre de vaccination. Pour parvenir à cet objectif, l'équipe exécutive compte notamment sur les nombreux spots publicitaires actuellement diffusés à la télévision et ailleurs.

Campagne de vaccination : aller chercher ces citoyens ou encore indécis 

Ces courtes vidéos, censées convaincre les téléspectateurs des bienfaits du vaccin, sont minutieusement préparées et élaborées. Le montage, la cadence de la musique, le rythme… Tout est pensé pour stimuler nos envies et nos émotions. Dernier exemple en date, une vidéo, diffusée notamment par le compte Twitter d'Olivier Véran et déjà visionnée 4,7 millions de fois.

Comme l'explique le Huffington Post, le but est ici de mobiliser "ceux qui veulent se faire vacciner, mais qui tergiversent et repoussent pour diverses raisons". Les jeunes sont ici directement visés. Les catégories plus âgées ont, elles, déjà été vaccinées en grande partie.

Comment les spots publicitaires poussent les téléspectateurs à se faire vacciner ?

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Vidéo : Comment bien entretenir ses vêtements en laine ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.