Nicolas Canteloup : sa blague douteuse sur Vincent LambertAFP
Ce jeudi, dans la matinale d’Europe 1, l’humoriste n’a pas hésité à plaisanter au sujet de la vidéo non-floutée du patient hospitalisé à Reims, Vincent Lambert.

Nicolas Canteloup a encore frappé. Ce jeudi matin, lors de sa "Revue de Presque" quotidienne diffusée sur Europe 1, l’humoriste est revenu sur le non-floutage de la vidéo de Vincent Lambert qui a suscité la controverse dans les médias. Un sujet sensible qui n’a pas empêché l’imitateur de faire une blague quelque peu osée, comme le souligne Le Figaro.

À lire aussi - Bertrand Delanoë juge les imitations de Nicolas Canteloup "homophobes"

Publicité
Publicité

"Je sais que je vais choquer"

"Personnellement, je ne comprends pas pourquoi cette indignation", a déclaré Nicolas Canteloup dans la voix de Philippe Douste-Blazy au sujet de la polémique qui entoure le patient, avant de poursuivre : "Abdelaziz Bouteflika est dans le même état végétatif que Vincent Lambert. Il n’est jamais flouté. Alors qu’il est à peu près aussi réactif qu’une betterave".

Des propos particulièrement choquants qui n’ont pourtant pas arrêté l’humoriste dans sa démarche. "Je sais que je vais choquer. Je ne vois pas où est le scandale. Et puis franchement, si on se met à flouter tous les légumes, ça devient compliqué de regarder Top Chef", finit-il par lâcher, sous les rires des autres animateurs présents autour de la table.

La fois de trop ?

Et ce n’est pas la première fois que Nicolas Canteloup se moque ouvertement, s’attirant parfois les foudres des personnalités visées.

Souvenez-vous, en septembre dernier l’humoriste avait imité la voix de Jean-Vincent Placé au micro d’Europe 1, prenant alors un accent asiatique. Une plaisanterie qui n’avait pas été au goût du sénateur écologiste. Ce dernier avait par ailleurs invité Nicolas Canteloup à "arrêter ces imitations vulgaires, grossières et blessantes". Preuve que la leçon n’a toujours pas été retenue.

Vidéo sur le même thème - Ca chauffe aussi entre Nicolas Canteloup et Jean-Jacques Bourdin !