La mort d'Elisa Pilarski a touché de nombreux internautes, qui se sont mobilisés pour son chien Curtis. Son compagnon affirme que l'argent de la cagnotte a été bloqué par la femme qui en était à l'origine, ce qu'elle dément fermement.
Mort d’Elisa Pilarski : une femme s'approprie la cagnotte pour Curtis

Le drame a touché de nombreux internautes. Deux mois après la mort d’Elisa Pilarski – tuée dans une forêt de l’Aisne le 16 novembre dernier – son compagnon Christophe continue de se battre pour retrouver son chien Curtis, actuellement placé dans une fourrière de Beauvais. Dernièrement, il en a appelé à la générosité des internautes par le biais d’une cagnotte en ligne, dont le but était de financer les frais d’un avocat spécialisé en droit animalier. Une initiative qui a rencontré un succès important sur les réseaux sociaux, puisque plus de 6 800 euros ont été récoltés en seulement quelques jours. Christophe Ellul avait alors remercié les participants pour leur générosité, précisant que "la défense de Curtis [prenait] forme" et que la cagnotte allait être clôturée. Deux semaines plus tard, c’est une mauvaise nouvelle qu’il vient d’annoncer à l’ensemble des participants.

Mort d’Elisa Pilarski : l'argent de la cagnotte bloqué ?

Dans un message posté sur Facebook mercredi 22 janvier, le compagnon d’Elisa Pilarski explique que "la cagnotte a dépassé largement nos espérances et nous pouvons assurer la défense de Curtis, ainsi que soutenir la structure spécialisée qui le prendrait en charge". Seulement, malgré les 6 800 euros récoltés, Christophe Ellul ajoute : "Nous ne pouvons toujours pas régler les avocats ni la structure qui devrait l’accueillir car (…) la personne à qui nous avons demandé de créer la cagnotte s’est permise de se l’approprier au moment où nous avons voulu débloquer l’argent".

"Malgré de nombreuses mises en garde des avocats et de différentes structures de la protection animale, nous lui avons fait confiance et nous le regrettons", ajoute le compagnon de la jeune femme. Selon lui, cette femme souhaite désormais "disposer de l’argent de cette cagnotte et parle de restituer l’argent aux donateurs ou de la verser à des associations de protection animale". Il ajoute qu’une procédure "va être engagée avec Leetchi par le biais de la famille".

Contactée par Planet, la femme accusée par Christophe Ellul dément fermement avoir tenté de récupérer l'argent récolté. "Il y a 15 jours, une première demande de virement a été faite sur le compte de Sandrine, la sœur de Christophe. La demande a été refusée par Leetchi donc j’ai refait une demande mardi et elle a été refusée une nouvelle fois. J’ai fait un mail à Leetchi, qui m’a expliquée qu’il fallait des justificatifs avant que l’argent puisse être transféré". La jeune femme explique à Planet avoir demandé les RIB des avocats engagés pour la défense de Curtis, mais ne jamais les avoir obtenus. Selon elle, c’est à ce moment-là que Christophe Ellul a posté son message l’accusant d’avoir détourné la cagnotte pour Curtis. 

Contacté par Planet, l'avocat de Christophe Ellul, Me Eric Alligné, dément la version apportée par la jeune femme. Il affirme que ce qu'elle explique est "totalement faux". 

Jouez au jeu concours de La Banque Postale et tentez de remporter un chèque cadeau d'une valeur de 500€.

Vidéo : Décès d'Elisa Pilarski : son compagnon Christophe réagit à propos des pétitions

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.