Ecouter l'article :

Le propriétaire de Curtis conteste l'implication du chien dans la mort de la jeune femme en novembre 2019. La justice vient de rejeter sa demande de contre-expertise.
Affaire Pilarski : l'enquête arrive-t-elle finalement à son dénouement ?

Bientôt un point final à l'affaire Elisa Pilarski ? La jeune femme de 29 ans a été tuée dans l'Aisne en novembre 2019 et, après plus d'un an de mystère, un début de réponse a été apporté à ses proches. En novembre dernier, deux expertises ont conclu à l'implication de Curtis - le chien de son compagnon - car seules des traces de morsure correspondant à sa mâchoire ont été retrouvées sur le corps de la jeune femme. Aucun autre ADN canin, excepté le sien, n'a été relevé sur ses affaires. L'hypothèse d'un combat entre le pitbull et les chiens de la chasse à courre a elle aussi été rejetée, puisque le chien ne présentait aucune trace de morsure.

Elisa Pilarski : "Curtis est innocent"

Christophe Ellul, propriétaire du chien et compagnon de la jeune femme, avait formulé une demande de contre-expertise, qui vient d'être rejetée par la justice, selon les informations du Courrier Picard. Cité par Le Parisien, le procureur de la République de Soissons par intérim précise que son avocat "a demandé une contre-expertise et un complément d'expertise, lesquels ont été refusés par le juge d'instruction par ordonnance motivée". Il ajoute qu'"un appel de cette décision de rejet a été formé et est actuellement" examiné. La Chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Amiens devrait rendre sa décision "dans les semaines à venir", ajoute le procureur par intérim. 

Les rapports transmis par les experts à la fin de l'année 2019 concluent que l'examen des morsures et de l'ADN "tendent à démontrer l'implication exclusive du chien Curtis dans les morsures ayant entraîné la mort" d'Elisa Pilarski . Des accusations rejetées peu de temps après par Christophe Ellul. Il affirmait alors lors d'une conférence de presse que "Curtis est innocent" et qu'"il n'aurait jamais tué Elisa". 

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.