Des formations pour un meilleur accomplissement personnel étaient proposées à ces femmes. La réalité, elle, était tout autre. Se cachait derrière cette organisation, une secte sexuelle.
Marc Agnifilo, un des avocats de Keith Raniere AFP

Les sectes sont démasquées les unes après les autres aux Etats-Unis. Keith Raniere, le gourou de l'une d'elles, a été déclaré coupable le 19 juin dernier par le jury du tribunal fédéral de Brooklyn. Son avocat, Marc Agnifilo a indiqué que son client allait faire appel du jugement, relate Europe 1

Pesaient contre lui, les chefs d’accusations suivants : trafic sexuel, extorsion, association de malfaiteurs, menaces et corruption de mineur. Il risque pour cela la réclusion criminelle à perpétuité. La décision sera rendue le 25 septembre prochain.

Secte sexuelle : un harem de femme sous son joug

Sous couvert de participer à des formations pour un meilleur accomplissement personnel, l’organisation baptisée Nxivm, créée en 2003 dans l’Etat de New York, dissimulait en réalité un harem de femmes. "Grandmaster", l'un des surmons que se donnait le gourou, avait des relations sexuelles forcées avec chacune d’elles. Elles étaient une vingtaine, et la plus jeune avait 15 ans, rapporte France Info. 

En 2015, il a créé une seconde organisation, "DOS". Celle-ci comprenait des "maitres" et des "esclaves", où Keith Raniere était également le chef.

Pour que ces femmes ne puissent pas partir, il détenait un moyen de pression. En effet, il avait en sa possession, des documents compromettants sur chacune d’elles et menaçait de les divulguer en cas de non obéissance. Certaines ont même subit un marquage. Des lettres, bien souvent les initiales du gourou, ont été tracées sur leur peau avec un stylo à cautériser.

"C’était un maître de la manipulation, un escroc et un chef de bande criminelle"

Keith Raniere se présentait comme un savant et un génie.

"En réalité, c’était un maître de la manipulation, un escroc et un chef de bande criminelle", a déclaré le procureur fédéral de Brooklyn, Richard Donoghue.

Il a d’ailleurs toujours affirmé que les relations sexuelles avec ces femmes étaient consenties.

L’accusation a également décrit le gourou comme un manipulateur, usant de ressorts psychologiques classiques pour maintenir ses femmes sous influence. Marc Agnifilo, son avocat, a lui expliqué, que si ses mœurs apparaissaient plus que douteuses, cela n’en faisait pas un criminel pour autant.

Secte sexuelle : les autres accusées ont plaidé coupables

Dans cette affaire, l’actrice Allison Mack, connue pour le rôle de Chloé dans la série Smallville, est suspectée d’être son bras droit. Elle a cependant échappé au procès en plaidant coupable d’extorsion pour le bénéfice d’une secte sexuelle. Elle risque toutefois jusqu’à 40 ans de prison. La décision sera rendue le 11 septembre prochain.

Quatre autres personnes ont été visées par cette affaire, mais elles ont toutes plaidé coupables, afin d’éviter le procès. Seule l’une d’elle a témoigné.

Vidéo en lien avec le sujet : Russie: une secte islamique découverte dans un bunker souterrain

Vidéo : Russie: une secte islamique découverte dans un bunker souterrain

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.