Méfiez vous des arnaques sur Abritel ! Des offres frauduleuses se multiplient sur le site de location entre particuliers.

Tout le monde rêve de passer ses vacances dans de splendides demeures pour les vacances. Les arnaqueurs le savent et jouent de cela pour vous faire louer des endroits qui ne sont en réalité que des "villas fantômes". 

Que Choisir  met en garde contre des offres frauduleuses sur le site de location entre particuliers Abritel  après laquelle "les victimes se retrouvent sans recours".

Location entre particuliers : le procédé de l'arnaque est le même à chaque fois

L’internaute en recherche d’une location intéressante tombe sur une annonce "alléchante qui correspond à ses attentes", bon prix, bonne localisation…, écrit le site.

Par la suite, le propriétaire et le locataire entament une conversation par mail. Une fois la confiance installée, la victime valide auprès du prétendu propriétaire la réservation et reçoit un mail de confirmation, de la part de HomeAway (société anglaise détentrice de la plateforme Abritel et filiale de la société américaine Expedia Group).

Le vacancier fait un virement sur le compte étranger, dont les coordonnées ont été transmises via ce même mail HomeAway. Deux jours plus tard, il n’y a plus aucune trace de la réservation sur le site d’Abritel. "Le compte sur lequel l’argent a été envoyé est fermé, l’argent s’est envolé.", affirme Que Choisir.

De plus, il est simple pour le locataire de se faire piéger. "Les images, adresses et identités utilisées appartiennent à des personnes existantes, victimes collatérales. Il est d’ailleurs possible de vérifier la véracité des informations en faisant une recherche en ligne des informations données dans l’annonce : nom, profession et ville de résidence du propriétaire, localisation de la maison", ajoute le site.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.