Pas de chance en ce début d'année pour des dizaines de personnes vivant dans la métropole lilloise. Tombées en raison du verglas, elles ont dû être hospitalisées, voire opérées.

Une fin d’année qui a fait mal, au sens propre du terme, à beaucoup de Lillois. Samedi matin, environ 320 personnes ont dû être hospitalisées et 200 opérées, ce jusqu’à la fin du week-end. La raison ? Le verglas, qui est apparu dans la nuit de vendredi à samedi sur la métropole lilloise.

A lire aussi -Météo : quelle est cette "fausse" neige qui tombe actuellement du ciel ?

"On s’attendait à une surcharge d’activité à cause de la grippe. Elle est venue du verglas", a indiqué Patrick Goldstein, cité par La Voix du Nord. En 40 ans de carrière, le responsable du service des urgences du centre hospitalier (CHRU) de Lille n’avait vu une telle "épidémie de chutes sur la voie publique".

"On a recensé 250 chutes"

"Pour les chutes, ce sont beaucoup de personnes âgées mais pas seulement. Les conditions météo actuelles sont très défavorables, les chaussées et trottoirs particulièrement glissants. Contrairement à la neige, la glace au sol ne se voit pas, les gens se font surprendre. Il faut envoyer un message de prudence extrême. Pour une personne âgée, un simple poignet cassé peut avoir d’importantes conséquences", a précisé Patrick Goldstein.

Des dizaines de personnes ont donc subi des fractures, notamment du poignet. "Samedi matin, entre 7 h 30 et 11 h, on a recensé 250 chutes", a expliqué Patrick Goldstein. Certaines personnes avaient besoin d’être opérées. On a soigné beaucoup de fractures du poignet, mais aussi du coude, de l’épaule et du genou. Chez les personnes âgées, on a eu aussi des fractures du col du fémur".

Les établissements hospitaliers se sont trouvés en situation de "saturation", a raconté Patrick Goldstein. "Il fallait notamment trouver des ambulances disponibles".

A noter que l’hôpital d’Armentières a dû activer, samedi à 18 heures, un dispositif de mobilisation maximale prévue en cas de crise, appelé "plan blanc". "Il y avait 35 patients victimes de fractures en attente", a indiqué à l’AFP la direction de la communication de l’hôpital.

Jusqu’à lundi matin, les hôpitaux de la métropole lilloise ont été surchargés. 

Vidéo sur le même thème : Le verglas l'empêche de jeter sa poubelle

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : La Française des jeux enclenche officiellement son processus de privatisation