Selon 60 millions de consommateurs, on dénombre des milliers de victimes de l'arnaque aux diamants depuis plusieurs mois. Des fausses publicités promettent un rendement de 8% sur l'achat de pierres précieuses...
Istock

Depuis plusieurs mois, de nombreuses publicités mensongères pullulent sur Internet. Comme l’a révélé 60 millions de consommateurs, ces fausses réclames promettent aux internautes des rendements à hauteur de "8 % d’intérêts, 10 fois le livret A !" si il leur venait l’idée d’acheter des diamants. Les escrocs mettent en scène leurs publicités en appuyant leurs propos avec de faux articles de magazines économiques réputés, de sorte que leurs victimes tombent dans le panneau.

Et ça marche, plusieurs milliers de personnes se sont fait avoir en quelques mois, a indiqué 60 millions. Une fois que le "client" décide de sauter le pas, les malfaiteurs l’incitent à investir dans le diamant pour un montant inférieur à 5000 euros par pierre, pour profiter d’avantages fiscaux sur la revente. Ils lui demandent ensuite de faire rapidement le versement sur un compte étranger. Les escrocs indiquent ensuite à leur victime que les diamants seront entreposés chez "un professionnel". 

A lire aussi : L’arnaque aux ''contacts de confiance'' sur Facebook, c’est quoi ?

Les victimes n’ont jamais eu les diamants entre les mains

Une fois le versement effectué, la victime n'a aucun moyen de récupérer les diamants. Ces derniers n'ont peut être d’ailleurs jamais existé, a souligné 60 millions. Certaines victimes ont tout de même reçu des cailloux et du sable en guise de pierres précieuses et de poussière de diamant...

Comble de l’arnaque, lorsque la victime se plaint et souhaite récupérer son "investissement", de fausses associations interviennent en leur proposant "une aide", bien entendu payante, "Sous les traits d’une association de consommateurs ou d’un organisme officiel supposé l’aider moyennant le versement préalable de frais", a précisé Olivier Fliche, directeur du contrôle des pratiques commerciales de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR).  Comme l’a expliqué 60 millions de consommateurs, le diamant n’a aucune liquidité et par conséquent il n’est pas un produit d’investissement, à l’inverse de l’or ou des actions par exemple. 

Vidéo sur le même thème : Karine Ferri au coeur d'une énorme arnaque

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Impressionnante sortie de piste d'un avion de la Patrouille de France