Bloquées dans leur appartement de Perpignan, une mère et ses quatre filles appellent au secours. Elles sont menacées par des voisins agressifs et n’osent plus sortir. 

Bloquées avec ses quatre filles âgées de 13, 15, 17 et 21 ans, dans un appartement de Perpignan, une mère de famille a lancé un appel à l'aide sur la page Facebook "Appel au secour", lundi dernier : " Par pitié lisez nous. Un dernier cri désespéré, notre malheur est étouffé par pitié aidez-nous". La mère dénonce la violence de ses voisins, quatre garçons âgés de 18 à 27 ans, vivant avec leur mère, qui la martyrise elle et ses filles depuis le mois de juillet 2017.

Elle raconte notamment que l’un de ses voisins a "exhibé son sexe à l’air" avant de se "masturber" devant sa fille tout juste âgée de 15 ans. Il aurait également menacé de la violer. La mère de l’adolescente a décidé de porter plainte mais les conséquences ont été d'autant plus dures : "cris, menaces de mort, insultes, pierres dans les fenêtres, menaces de viol, coups dans la porte, etc..." a-t-elle confié dans le poste Facebook. 

Un conflit de voisinage sous haute tension

L’ainée de la famille a quant à elle tenté de mettre fin à ses jours après une récente agression dont la violence l’a traumatisé : "Les pompiers sont venus la chercher et nos agresseurs étaient devant notre bâtiment et la mère criait ‘qu'elle crève qu'elle crève’", peut-on lire également dans le message. A sa sortie de l’hôpital, la jeune femme a décidé de porter plainte, et ses petites sœurs en ont fait de même. 

La mère assure que cela ne semble pas calmer ses voisins qui continueraient de les provoquer. "Ils continuent à nous menacer tous les jours, tapent dans notre porte, nous crachent dessus quand on passe, nous insultent, bloquent nos voitures. Ils sont en bas à nous attendre. Un matin ils essaient de rentrer dans la maison en touchant la poignée et en posant le doigt sur la sonnerie en continu, la mère avec ses belles filles derrière notre porte crie et nous menace d'aller chercher d'autres femmes pour nous tuer parce qu'on ne veut pas retirer les plaintes".

Publicité
Face à cette terreur, la mère de famille assure que police et associations "ne font rien". Elle a également déposé une demande de mutation de logement et devrait obtenir une réponse dans les prochains jours, a rapporté Valeurs Actuelles

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Perpignan, Agression

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité