Les rumeurs d’une possible relation entre Laeticia Hallyday et Sébastien Farran vont bon train. Mardi dernier, certaines photos de l’ancien mannequin ont d’ailleurs été trouvées dans l’ordinateur de l’ancien manager du rockeur.

Laeticia Hallyday a brisé son silence médiatique. La veuve de Johnny Hallyday s’est livrée dans un entretien exclusif au Point, sorti en kiosque, ce jeudi 12 avril. Pourtant, selon tous vraissemblances, l’interview aurait pu être publiée autrement.

Pour agrémenter l'article, Le Point avait prévu plusieurs clichés. Sébastien Farran, l'ancien manager du taulier était en charge de les fournir. Seulement voilà, selon les informations de M6 Infos, les photos n’ont pu être récupérées par la rédaction, le manager étant placé en garde à vue quelques jours avant la parution de leur interview.

Publicité
Publicité

Sébastien Farran a été entendu par les autorités à cause de ses relations avec son ancien client, Didier Morville, plus connu sous le nom de JoeyStarr. Le rappeur a déposé plainte contre son ex-manager pour "vol", "abus de confiance" et "escroquerie." 

Des photos de Laeticia Hallyday saisies par les autorités

C'est dans le cadre de cette affaire judiciaire que l’ordinateur de Sébastien Farran a été saisi durant près deux jours, de mardi à mercredi dernier. Si, selon 20 Minutes, le juge d’instruction en charge de l’enquête a décidé de ne pas donner suite à l’affaire, l’ordinateur du manager est resté entre les mains des autorités assez longtemps pour que le magazine ne puisse utiliser les clichés.

De son côté, Le Point assure ne pas avoir eu besoin d’utiliser les photos de l’ancien mannequin en question. Selon le média, ils avaient déjà procédé à une nouvelle sélection de portraits, avec Etienne Gernelle, le directeur de la rédaction. L’hebdomadaire n’avait, finalement, pas besoin des photos présentes sur l’ordinateur de Sébastien Farran.

Cette journée du vendredi 13 avril a été une journée cruciale en ce qui concerne l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday. Le tribunal de Nanterre a rendu sa décision et conclu au gel des biens de Johnny, au refus du droit de regard de ses aînés sur l'album posthume du rockeur, et à la mise sous séquestre de ses droits artistiques. Même s'il semblerait, selon RTL, que les deux parties ont trouvé un arrangement à l'amiable, avant l'audience. 

En vidéo - Laeticia Hallyday révèle comment Brigitte Macron est devenue son amie