C'est une nouvelle polémique qui touche Jean-Pierre Pernaut. Le présentateur de TF1 est accusé de racisme et de xénophobie. Il répond.
Jean-Pierre Pernaut, présentateurAFP

Jean-Pierre Pernaut accusé d'être raciste : "C’est mon journal, je fais ce que je veux"

"Il n’y aura pas de femme voilée dans mon journal !" C’est la phrase qu’aurait prononcée le présentateur de Tf1, Jean-Pierre Pernaut, à son équipe du JT de 13h. Ce discours islamophobe a été dénoncé le mercredi 20 février 2019 par Le Canard Enchaîné. Il aurait été déclaré après le visionage d'un micro-trottoir dans lequel figurait une femme voilée. Le sujet concernait l'installation, désormais obligatoire, de drapeaux français et européens dans les salles de classes, ainsi que que l’apprentissage de la Marseillaise à l'école. "C’est mon journal, je fais ce que je veux !", aurait ajouté le présentateur.

La réponse de "JPP" ne s’est pas fait attendre. Comme le relaie le site d'information people Non Stop People, c’est à travers Valérie Bénaïm, animatrice de "C’est que de la télé", qu’il s’est défendu : "Je ne comprends pas d’où ça sort, il suffit de regarder mes JT. Il y a toujours eu dans mes JT des femmes voilées, des personnes de couleur… Il y a toujours eu de la diversité dans mes JT. Il suffit de les regarder et on verra qu’il y aura des femmes voilées aussi", lui aurait-il confié.

Dans le détail, les images supposément censurées montraient une mère, portant un foulard, accompagnée de ses deux enfants, à la sortie de l’école. Cette dernière se disait fière du fait que ses petits connaissent par coeur l’hymne national. Le reportage a finalement été diffusé, mais à l’édition de 20h.

Jean-Pierre Pernaut accusé d'être raciste : d'autres révélations ?

Face à la polémique, plusieurs personnalités ont réagi. "Je le connais, c'est un garçon extrêmement ouvert", l’a défendu Cyril Hanouna. En revanche, Ahmed Tazir, journaliste chez LCP et invité de l'émission TPMP soutien un tout autre discours. Un confrère journaliste et ancien collaborateur de Jean-Pierre Pernaut lui aurait raconté qu’à l’époque, le présentateur avait exigé qu’il ne filme "ni les noirs, ni les arabes". Il détaille son récit sur Twitter.

Sur le plateau de TPMP, il n'éhsite pas à taxer le présentateur de "xénophobie". Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que Jean-Pierre Pernaut dérape, rappelle Gala. "Voilà, plus de place pour les sans-abri mais en même temps les centres pour migrants continuent à ouvrir partout en France", déclarait-il en direct, en novembre 2016, provoquant la polémique. Il avait alors été défendu par l'extrême droite et notamment Marion Maréchal-Le Pen, rappelle Le Lab d'Europe 1.

Vidéo : Xénophobe, Jean-Pierre Pernaut ? Sa réponse aux récentes accusations

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.