Un voleur a failli se retrouver en tenue d'Adam, en pleine nuit, après un cambriolage raté. Ses plans ne se sont pas déroulés comme prévu.

Tel est pris qui croyait prendre. C’est le triste sort d’un cambrioleur, qui s’est retrouvé presque nu, après avoir raté son coup samedi 18 mai.

L'homme a tenté de dérober des objets de valeurs dans une maison à Cornebarrieu, en banlieue toulousaine. Mais son effraction ne s'est pas déroulée comme prévue, rapporte 20Minutes. En effet, l’intrus a été pris en flagrant délit par l’occupant des lieux, qui a réagi d’une manière plutôt inattendue.

Publicité

Il déshabille son cambrioleur

Pour savoir ce que l’intrus a pu lui subtiliser et tenter de récupérer ses biens, la victime décide de le déshabiller. Vexé, le cambrioleur a pris la fuite à moitié nu, dans la nuit du samedi 18 mai.

Publicité

L’auteur des faits encourt une peine de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende, bien que ce ne soit qu'une tentative de vol.

Les forces de l’ordre de la compagnie de Toulouse-Mirail, qui ont été alertés rapidement, étaient toujours à la recherche du suspect mardi 21 mai, à la mi-journée. Une enquête est actuellement en cours.

Publicité

Légitime défense, oui mais dans certains cas 

Attention toutefois à la manière dont vous pourrez réagir dans ce type de situation, au risque d’être hors la loi et de vous retrouver en mauvaise posture.

Un jardinier paysagiste héraultais en 2017, a failli en faire les frais, comme le relate Le Figaro. Après avoir abattu d’un coup de fusil au sternum l’un de ses cambrioleurs, il a été placé en garde à vue et mis en examen.

Le parquet a cependant retenu la "présomption de légitime défense". En effet, pour que ce principe s’applique, un certain nombre de conditions doivent être réunies, comme le précise l’article 122-6 ou le service public. L’Italie a d'ailleurs en avril dernier, assoupli son texte de loi, qui permet dorénavant au particulier de se défendre avec une arme à feu, explique France 24.