Facebook va mettre en place un dispositif déjà existant mais plus perfectionné au sein de son réseau. Il permettra de savoir qu'elles sont les entreprises qui collectent et vendent vos données à des annonceurs…
Istock

Facebook innove encore. Jeudi 11 juillet 2019, le réseau social américain a annoncé une grande amélioration de son outil "pourquoi est-ce que je vois cette publicité?" accessible depuis 2015. 

Dans le courant du mois de juillet, l'utilité exacte et les nouveautées relatives à ce dispositif seront plus détaillée annonce Le Figaro. Pour l'heure, le réseau social a expliqué qu'il permettrait d'identifier les noms des entreprises ayant revendu vos données à un annonceur.

C'est pour répondre aux nombreuses critiques qu'il a essuyé jusqu'à présent que Facebook a décidé d'améliorer l'appareil en question. Parce qu'il était onsidéré comme incompréhensible et compliqué par les internautes, le réseau social a amélioré la page "préférences publicitaires" présente dans les paramètres de chaque utilisateur. Elle dispose désormais d'une catégorie dédiée aux entreprises ayant publié une liste contenant les informations d’un utilisateur, qui a ensuite été exploitée par un annonceur.

Pour la trouver, il faut se rendre dans les paramètres, catégorie "publicités", puis "annonceurs et entreprises", cliquer sur le "plus" et enfin, sélectionner "qui a importé et partagé une liste avec vos informations." Facebook montre aussi les annonceurs qui ont utilisé dans les trois derniers mois, ces données. À noter qu’en Europe, les activités de ce genre d’entreprises sont limitées par le règlement général de protection des données (RGPD). Le client peut faire opposition concernant l’exploitation de ses données personnelles.

Ils revendent vos données : comment fonctionnent les publicités sur Internet ?

Lorsqu'un individu reçoit une publicité en ligne, cette dernière a souvent été identifiée et choisie pour lui. C’est-à-dire que s'il consulte un site tel qu’Amazon ou La redoute, il est probable que des annonces en provenance de ses sites apparaissent par la suite, sur son fil d’actualité Facebook comme sur les autres plateformes qu'il utilise.

Les équipes du site BuzzFeed ont d'ailleurs testé la nouvelle fonctionnalité pensée par Facebook, en avant-première. Sur une publicité pour Chase (une banque américaine), elles ont contasté que LiveRamp, un courtier en données, a publié des informations sur le réseau social. Ces dernières ont ensuite rendu possible l'exploitation des listes à des fins publicitaires pour les annonceurs.