Mercredi, Monique Olivier, l’ex-épouse du tueur en série Michel Fourniret, a été entendue à Rennes concernant la disparition d’Estelle Mouzin. Elle n’a cependant pas fourni de nouveaux éléments.

L’ex-femme de Michel Founiret, détenue à la prison des femmes de Rennes, a été entendue par la police judiciaire de Versailles mercredi après avoir donné des informations à ses codétenues au sujet de l’affaire Estelle Mouzin, comme le rapporte Le JDD. Elle n'aurait toutefois pas apporté de nouveaux éléments.

Lire aussi -Enlèvement de Berenyss : un lien avec la disparition d'Estelle Mouzin ?

En effet, Monique Olivier leur a confié qu’elle avait menti à la police et fourni un faux alibi à son ex-mari pour le 9 janvier 2003, le jour de la disparition d’Estelle Mouzin. Elle avait alors affirmé aux policiers que son mari se trouvait ce soir-là dans leur domicile en Belgique alors que c’était faux.

"Elle a bien été entendue mais pas placée en garde à vue"

Une des codétenues de l’ancienne madame Fourniret a révélé cette information à la police lors de sa sortie de prison. "Elle a bien été entendue mais pas placée en garde à vue", a confié une source proche de l’enquête à propos de l’ex-femme de Fourniret. Avant d’ajouter : "Monique Olivier est restée sur ses positions".  "Cela fait partie des vérifications que nous menons régulièrement sur le dossier Estelle Mouzin, que nous ne lâchons pas", a-t-elle également indiqué réfutant ainsi l’existence de nouveaux éléments.

Bien que la police l’ait envisagé, le tueur des Ardennes s’est toujours défendu d’être impliqué dans la disparition de la fillette. Il assure avoir téléphoné à son fils aux alentours de 20h depuis son domicile. Il était donc impossible qu’il se trouve à 400 kilomètres de chez lui au moment de la disparition à 18 heures.

Plus de 12 ans après sa disparition, Estelle Mouzin n'a toujours pas été retrouvée

Publicité
Michel Fourniret a été condamné à perpétuité pour sept meurtres. Monique Olivier, accusée de complicité pour cinq meurtres, purge sa peine à la prison des femmes de Rennes. Estelle Mouzin avait disparu à Guermantes en Seine-et-Marne le 9 janvier 2003. La fillette était alors âgée de 9 ans. Son corps n’a jamais été retrouvé. Plus de 12 ans après les faits, la police est toujours à sa recherche.

Vidéo sur le même thème : Affaire Berenyss : la famille d'Estelle Mouzin demande des vérifications

mots-clés : Estelle mouzin

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité