Depuis qu'il est libre de ses engagements à l'Elysée, Alexandre Benalla s'est montré proche de certaines éminentes personnalités. Dont certaines à la réputation sulfureuse.
AFP

Les sulfureuses fréquentations d’Alexandre Benalla : Vincent Miclet

Alexandra Benalla avait beau avoir été au service d’Emmanuel Macron pendant plus d'un an, il n’a visiblement pas manqué de rebondir depuis l’éclatement de l’affaire. L’ancien chargé de mission de l’Elysée, mis en cause par la révélation d’une vidéo dans laquelle il se montre violent avec des manifestants du 1er mai, peut selon toute vraisemblance compter sur un solide carnet d’adresses. Lequel se dévoile peu à peu et, surtout ne manque pas de surprise.

Dernièrement, Le Monde a consacré un long portrait à celui que le quotidien décrit comme "le Gatsby de la Françafrique", Vincent Miclet. Âgé d’une cinquantaine d’année, il est un homme d’affaires chez qui Alexandra Benalla a passé des vacances. Arrivé par jet privé, raconte le journal du soir, il a pu se détendre dans une palmeraie de trois hectares avec spa, piscines, terrain de tennis etc. 

Comme il le raconte lui-même, Vincent Miclet a fait la rencontre d’Alexandra Benalla via l’ex-petite-amie de ce dernier. Entre les deux hommes, "le goût du pouvoir, de l’intrigue, de l’argent et de la diplomatie parallèle en terre africaine, à laquelle s’initie en ce moment l’ancien garde du corps".

Si pendant un temps, il a été mentionné que l’ancien garde du corps de Martine Aubry s’occupait désormais d’Ayem Nour, c’est parce que Vincent Miclet a eu un enfant avec elle. Depuis Alexandra Benalla a démenti. 

Discret, l’homme d’affaires a engrangé 400 millions de dollars entre la fin des années 90 et le début des années 2010, en Angola, un pays pétrolier emblématique des réseaux Françafrique.

A lire aussi : Vrai employeur, caprice, cadeaux… Les propos chocs de Benalla

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.