À l'approche des fêtes de Noël, une question essentielle se pose : quel sapin pour décorer votre intérieur ? Vous pouvez opter pour un arbre naturel ou un modèle artificiel… Mais dans les deux cas, votre choix ne sera pas sans conséquences.
En plastique, en bois, couvert de neige… Quel sapin devriez-vous choisir pour Noël ?IllustrationIstock

C'est une tradition vieille comme le monde, ou presque. À l'approche de Noël, ou du solstice d'hiver si l'on remonte le temps assez loin rappelle le site Noël Vert, on décore le sapin. Aujourd'hui, il n'est plus nécessaire d'opter pour un vrai arbre et d'aucuns leur préfèrent parfois un modèle artificiel, en plastique. Il a le mérite d'être moins cher, puisque réutilisable. Est-ce à dire, pourtant, qu'il s'agit d'un choix pertinent ? Pas forcément, explique 60 millions de consommateurs. Et pour cause ! Ces imitations sont très peu respectueuses de l'environnement.

"Les sapins en plastique sont réalisés à partir de dérivés du pétrole et proviennent souvent de Chine", détaille Florence Clément, pour le site de l'association. Elle est chargée de l'information auprès de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe). Parce qu'il vient de si loin, son bilan carbone s'avère d'ailleurs plus lourd encore. Seule solution ? Le garder au moins une décennie. "A partir de cette durée de conservation, son impact environnemental dû à la fabrication et au transport est suffisamment amorti", poursuit-elle. Pour en profiter le plus longtemps possible, il est recommandé de l'entreposer dans son carton d'origine, à l'abri de l'humidité.

D'autres alternatives existent : des sapins en bois assemblables, qui sont mécaniquement moins polluants. Cependant, il est important de ne pas les prendre vernis, car ils ne sont plus recyclables après l'application de la couche. Il en va de même pour les sapins naturels, dont on teint les aiguilles où que l'on recouvre de neige artificielle…

Les sapins naturels sont-ils mieux recyclés ?

Cependant, l'arbre qui habille traditionnellement les intérieurs des Françaises et des Français est véritable. Pour toutes celles et ceux qui préfèrent un conifère naturel, il est évidemment préférable de le choisir en provenance de France. Pour être sûr de son origine, il faudra parfois demander au commerçant d'où il vient. 

Après avoir rempli son office, un sapin doit être rapporté à un point de collecte. C'est là qu'il sera récupéré, puis transformé. Dans certains cas, ils servent de compost et d'engrais, dans d'autres ils sont hachés en petits morceaux de bois et répandus au pied d'autres arbres, dans les jardins publics. "Cela évite notamment au sol de se dessécher et sert de refuge aux insectes utiles", explique la spécialiste.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.