L'émission diffusée sur France 3 présentée par Cyril Féraud a, récemment, été le théâtre d'un récit extrêmement osé. "Alors, c'est agréable une…"
AFP

Emission Slam : une histoire à double sens

Ce mardi 21 août, comme chaque fin d’après-midi, Cyril Féraud anime son émission Slam. Face à lui, une candidate répondant au nom de Sylvie. Cette dernière commence à lui faire part d’une histoire issue de son quotidien et choisit de partager avec lui et le public présent ce jour-là une anecdote renversante.

A lire aussi : Tex, Cauet, Julien Lepers… Quand les animateurs se retournent contre leur média

De fait, Sylvie est professeure des écoles. Récemment, elle a eu l’occasion d’effectuer un voyage scolaire. Ainsi, tandis qu’elle accompagnait un groupe de jeunes au Canada, Sylvie décide, à l’occasion d’une excursion, d’admirer la vue et de confortablement s’installer sur une chaise à bascule.

C’est à ce moment précis qu’une religieuse passe devant elle et lui dit : “Alors, c’est agréable une branlette ?”.

Emission Slam : la candidate décontenancée

Des propos, qui plus est tenus par une religieuse, qui ont eu le don de particulièrement déstabiliser la candidate. Ce, d’autant plus, précise Silvie ce jour-là dans l’émission, qu’aucune des personnes présentes au moment où la religieuse tient ces propos ne vient à son secours pour l’aider à comprendre la situation, souligne Gala. "Tous les jeunes autour de moi m'ont regardée, l'air de dire 'débrouille-toi avec la question'", a-t-elle indiqué.

Le fait est qu’au Québec, le mot "branlette" n’aurait absolument pas la même signification qu’en France. Là-bas cela signifie tout bonnement : "chaise à bascule". Ce qui a, évidemment, fait rire l’assemblée de l’émission Slam ce mardi 21 août.

Et Cyril Féraud d’ajouter à cette anecdote déjà renversante, une petite phrase taquine pour couronner le tout : "Ah bien une petite branlette devant le Saint-Laurent, alors là… Magnifique !".

Vidéo : L'anecdote très coquine d'une candidate de Slam