Le Parisien a relayé samedi l'histoire étonnante d'un homme de 66 ans déclaré mort depuis plusieurs mois et qui peine à prouver qu'il est bien en vie. 
©Getty Images

C'est une étonnante histoire que rapporte samedi Le Parisien. Un homme de 66 ans vivant à Dieppe, en Seine-Maritime, a reçu son acte de décès lui précisant qu'il était mort en octobre dernier. Pourtant bien vivant, cette nouvelle lui complique beaucoup le quotidien. 

Mais comment cela est-ce possible ? "Il était en conflit avec son frère aîné depuis 1992. Pour régler la succession de leur mère, celui-ci a eu l'idée de déclarer qu'Alain avait disparu... Et voilà que ce frère aîné meurt, lui, pour de bon ! Ce qui n'empêche pas sa veuve de poursuivre la procédure de disparition jusqu'à ce qu'Alain soit finalement déclaré mort", rapporte Le Parisien.

Une action en justice

Aujourd'hui, Alain doit donc prouver à l'administration qu'il est bien vivant. Mais ça s'annonce très compliqué. Les certificats de vie qu'il a fait faire depuis plusieurs mois ne suffisent pas à régler cette affaire et ce dernier va devoir engager une action en justice pour faire annuler le certificat de décès. 

Tout petit réconfort avant que le problème ne soit résolu : le Normand peut encore bénéficier de la pension de sa complémentaire retraite, "qui, par chance, n'a pas encore été informée... de son décès", précise le quotidien d'information.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.