La situation se tend un peu plus en France, où le nombre de cas enregistrés est au-dessus du seuil d'alerte. Dans ces 40 départements, les indicateurs sont de nouveau à la hausse.
Covid-19 : les 40 départements où les indicateurs sont à la hausse

Pas une flambée, mais il va falloir arrêter de souffler sur les braises. Après des semaines dans le vert, les indicateurs de l’épidémie sont à nouveau oranges, voire rouges, en France. Le taux d’incidence moyen est repassé au-dessus du seuil d’alerte et une poignée de départements s’approchent désormais des 100 nouveaux cas pour 100 000 habitants. À regarder les différentes cartes, l’Hexagone semble être divisé en deux couleurs, mais même les territoires aux taux les plus faibles ne sont pas dans une si bonne position.

"Ce n'est pas une flambée, mais on monte un peu"

Selon les données récoltées par le site CovidTracker, 85 départements font face à la hausse d’au moins un de leurs indicateurs, quand ce n’est pas les deux. Seuls 11 territoires s’en sortent bien avec une baisse progressive des cas et des admissions à l’hôpital. Les voici.

  • La Charente-Maritime
  • La Dordogne
  • Le Gard
  • Les Landes
  • La Haute-Loire
  • La Mayenne
  • La Nièvre
  • Paris
  • L’Yonne
  • L’Essonne
  • Le Val-de-Marne

Partout ailleurs, ça monte et parfois de beaucoup. Lors d’une prise de parole pendant un déplacement ce mardi 2 novembre, le Premier ministre Jean Castex a déclaré : "L’épidémie repart, ce n’est pas une flambée, mais chaque jour, on monte un peu". "On a besoin d’avoir du recul sur ce qu’il se passe en ce moment", a-t-il ajouté, avançant que ces indicateurs "justifient les appels à la prudence et à la vigilance et à la nécessité de voter le texte relatif à la vigilance sanitaire".

Souvenez-vous, le gouvernement souhaite pouvoir prolonger l’utilisation du pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, ce qu’a rejeté le Sénat. Le texte de loi va donc repasser devant l’Assemblée nationale, puis le Sénat une nouvelle fois, avant un vote définitif à l’Assemblée vendredi 5 novembre. Jusqu’à quand le laisser-passer sera-t-il obligatoire ? Si le gouvernement avait un temps évoqué un assouplissement dans certains territoires, la trajectoire de l'épidémie pourrait lui faire revoir ses plans. Découvrez, dans le diaporama ci-dessus, les 40 départements où le nombre de cas et les admissions à l'hôpital sont à la hausse.

Le Lot-et-Garonne

1/40
Le Lot-et-Garonne

Taux d'incidence au 1er novembre pour 100 000 habitants : 78

Evolution du nombre de lits occupés sur 7 jours : +67%

Selon CovidTracker, dans le département, les cas augmentent et les admissions à l’hôpital également.

L'Ain

2/40
L'Ain

Taux d'incidence au 1er novembre pour 100 000 habitants : 59

Evolution du nombre de lits occupés sur 7 jours : +12%

Selon CovidTracker, dans le département, les cas augmentent et les admissions à l’hôpital également.

L'Allier

3/40
L'Allier

Taux d'incidence au 1er novembre pour 100 000 habitants : 39

Evolution du nombre de lits occupés sur 7 jours : +180%

Selon CovidTracker, dans le département, les cas augmentent et les admissions à l’hôpital également.

Les Alpes-de-Haute-Provence

4/40
Les Alpes-de-Haute-Provence

Taux d'incidence au 1er novembre pour 100 000 habitants : 73

Evolution du nombre de lits occupés sur 7 jours : +8%

Selon CovidTracker, dans le département, les cas augmentent et les admissions à l’hôpital également.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.