En 1998, le corps d'une femme sans tête est retrouvé dans un caveau du cimetière de Miomo, en Corse. Dans un article du Parisien dédié à cette affaire hors-norme, le journaliste Jacques Pradel revient sur les dessous d'une enquête irrésolue, freinée par la loi du silence.
Sommaire
Corps momifié, inhumation clandestine... La mystérieuse histoire de la femme sans tête en CorseIllustrationIstock

9 août 1988, Miomo (Corse).  C'est ce jour-là, d'après une enquête de Jacques Pradel publiée dans Le Parisien, que le gardien du cimetière de cette ancienne bourgade fait une sordide découverte. Alors qu'il prépare le caveau familial d'un défunt habitant, l'homme retire une dalle... Et se retrouve nez à nez avec un cadavre. Il s'agit d'un corps momifié, décapité. On distingue les os de la dépouille, ainsi qu'une peau fortement abîmée par le temps. Très vite, des examens permettent de révéler l'identité de la victime : Marcelle Nicolas. Sur la table d'autopsie, le médecin légiste compte une soixantaine de fractures : la jeune femme a été battue à mort, avant que sa tête ne soit découpée à l'aide d'une scie électrique. 

Cette affaire nous ramène neuf ans plus tôt, en septembre 1979. Marcelle Nicolas, mère célibataire de 29 ans et originaire de Brest (Finistère) part en vacances en Corse, accompagnée de son fils Yann. Tous deux passaient un séjour au camping Les Orangers, à Miomo. Seulement voilà : des proches de la jeune femme s'inquiètent de ne plus recevoir de nouvelles de sa part. Après ses quelques jours sur l'île de Beauté, la vingtenaire devait rendre visite à ses parents en Bretagne avant de rentrer en région parisienne. Le 10 septembre, la famille de Marcelle Nicolas la police de Bastia et signalent une "disparition inquiétante". 

Meurtre de Marcelle Nicolas : une femme "libérée" qui aime faire la fête

Malheureusement, l'enquête n'avance que très peu. Une fois la disparition signalée, les policiers interrogent quelques connaissances de la défunte, qui décrivent une femme "libérée". Une jeune maman qui aime faire la fête, et faisait garder son fils de huit ans aux employés de l'hôtel pour sortir le soir. Ils dépeignent toutefois une mère qui s'occupait très bien de son enfant. Comment cette femme a-t-elle pu se retrouver dans un caveau familial, décapitée ? Un an après la découverte de la dépouille, l'enquête connaît finalement un rebondissement... 

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.