De nombreux automobilistes décident de porter un masque lorsqu'ils prennent le volant. Dans quelles situations faut-il le faire ? Est-ce réellement utile ?
Coronavirus : devez-vous porter un masque en voiture ?IllustrationAFP

Depuis le début du confinement, les Français se divisent en deux catégories : ceux qui portent un masque et ceux qui n’en portent pas. Dans la rue, dans les allées des supermarchés et même en bas de chez eux, certains préfèrent protéger leur bouche et leur nez et ainsi limiter au maximum les risques de contagion, pour eux comme pour les autres. Lundi 13 avril, Emmanuel Macron a annoncé qu’à partir du 11 mai, "en lien avec les maires, l’Etat devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public". Leur port sera-t-il obligatoire à partir de cette date ? Le choix de l’exécutif devrait être précisé dans les prochaines semaines. En attendant, certains ont pris les devants.

Coronavirus : survit-il dans une voiture ?

Depuis le 17 mars, vous avez sans doute croisé des personnes qui portaient un masque… Dans leur voiture, même seules. Est-ce une précaution utile à prendre ? Plusieurs études ont montré ces dernières semaines que le virus peut survivre plusieurs jours sur diverses surfaces, notamment le plastique, l’acier et le verre. Des matières présentes dans votre véhicule et permettant donc au virus de s’y plaire. Comme le précise Auto Plus, des sacs de courses ou des cartons posés dans votre véhicule peuvent également être infectés et le virus peut y rester présent pendant 24 heures.

Au vu de ces différentes conclusions, les automobilistes portant un masque dans leur voiture ont-ils raisons ? Allons-nous tous devoir le faire ? La réponse n’est pas si simple et dépend en fait de l’usage que vous faites de votre voiture. Explications.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.