Le compteur intelligent d'Enedis ne cesse de faire grincer des dents. A Broons, (Côtes-d'Armor) un foyer a eu la mauvaise surprise de voir ses factures grimper. Et vous pourriez en être victime vous aussi...

Compteur Linky : il reçoit une facture de 4 500 euros !

Comme beaucoup, Patrick Berthreu, retraité, a été équipé d'un compteur Linky par un technicien en avril 2017. En juin dernier, il reçoit une mauvaise nouvelle par courrier : une facture de régularisation de 4 500 euros, indique Ouest-France

En quatorze mois, ses factures d’électricité ont explosé. Pour le mois de février, il a dû payer près de 1 000 euros au lieu de 120 euros en 2017. Le retraité n'avait pourtant pas changé ses habitudes de consommation. Patrick Berthreu relit alors ses relevés avec attention.

Publicité

Il fait vite le lien entre ses augmentations injustifiées et l’installation de son nouveau compteur posé par Enedis. "Quand j'ai étudié la consommation antérieure et postérieure, j'ai remarqué qu'elle est passé jusqu'à six fois plus après la pose du compteur Linky", indique Patrick Berthreu à France 3. Une situation embarrassante dont vous pourriez également être victime.  

Publicité

A lire aussi : Linky : ce village est allé en justice pour dire "non" à son installation

Compteur Linky : une absence de service client ?

Courrier, appels… Le retraité tente par tous les moyens de contacter EDF. "J’ai reçu un e-mail pour me dire que ma réclamation avait été prise en compte et que je recevrais une réponse sous quinze jours, mais je n’ai jamais rien reçu", explique-t-il au quotidien régional.

Menacé de coupure d’électricité, le Broonnais s’est donc tourné vers un médiateur la semaine dernière. "C’est loin d’être un cas isolé. J’en ai moi-même vu passer trois ou quatre dans la région" confie au quotidien Sylvie Corvolet, présidente du collectif opposé à Linky, Jeconservemoncompteur. "Les compteurs Linky ont été installés à toute vitesse, sans qu’on ne prenne le temps de s’interroger sur les problèmes soulevés durant la phase de test", insiste-t-elle.

"Le client ne paiera que ce qu’il a consommé", assure EDF à nos confrères de Ouest-France. L'entreprise précise également que le dossier de M.Berthreu est en cours de traitement. Un technicien devrait passer chez lui dans les prochains jours. 

Vidéo : Retraite : ce qu'il faut toucher pour vivre correctement