Une nouvelle approche inquiétante. Toujours très active en ligne, l'organisation terroriste s'infiltre désormais sur le réseau social à la mode, TikTok, dédié aux enfants et adolescents.
Comment l'Etat Islamique se sert de l'application de vos petits-enfants pour les piégerIllustrationIstock

L'État Islamique fait désormais sa propagande auprès des jeunes. Extrêmement actif en ligne, il continue d’exercer son influence auprès des jihadistes et des aspirants terroristes sur les réseaux sociaux. Après Facebook, Twitter, Instagram, WhatsApp et Telegram, l’organisation terroriste a en effet effectué récemment une incursion sur le réseau social à la mode TikTok, rapporte RTL.

D’après les informations du quotidien national américain Wall Street Journal, près de 25 comptes liés à l’EI ont été identifiés et signalés à TikTok par l’agence Storyful (spécialisée dans les informations extraites des réseaux sociaux) ces dernières semaines. La plateforme a ainsi pu en supprimer la moitié. Qu’est-il advenu du reste ?

L'État Islamique sur TikTok : l’organisation reprend les codes du réseau

TikTok, qui appartient au géant chinois Bitedance, est l’une des applications les plus populaires du moment auprès des adolescents et préadolescents. Lancée en 2017, elle permet de partager de courtes vidéos de 15 secondes, souvent à caractère humoristique ou musical.

Elle a d’ailleurs été téléchargée plus d’un milliard de fois à travers le monde. Si plus d’un tiers de ses membres ont moins de 18 ans, plus de 500 millions d’utilisateurs sont actifs par mois, dont 4 millions en France. 45% des moins de 13 ans ont indiqué l'utiliser en début d’année.

Afin d’enrôler cette audience commodément influençable, l’organisation terroriste n’a pas hésité à user des mêmes codes que la plateforme TikTok : de courtes vidéos remplies de filtres et d'effets spéciaux proposés par la plateforme ont ainsi été diffusées. Sur certaines, on pouvait apercevoir des soldats de l’EI lourdement armés, se pavanant dans les rues en exhibant des cadavres et en chantant des hymnes à la gloire de l’organisation. D’autres célébraient les combattants par le biais de chansons ciblant les jeunes filles.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Le jour où l'EI a pris ses quartiers chez une famille de Kirkouk

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.