L'ancien présentateur du journal télévisé de 20 heures sur France 2 savait qu'il allait être évincé du programme. Découvrez comment il l'avait deviné.
©AFPAFP

Le 17 mai dernier, à 52 ans, David Pujadas était écarté du journal de 20 heures sur France 2. Un départ qui avait laissé des millions de Français sans voix, mais qui n'avait pas surpris le célèbre présentateur. Il avait annoncé la veille à l’une de ses filles : "Demain matin, j’ai rendez-vous avec ma patronne. Et elle va me virer", selon RTL. En effet, cette dernière lui avait annoncé quelque jours plus tôt qu’elle avait "décidé de changer le 20 heures et son incarnation" en ajoutant par la suite qu’il avait fait son temps après 16 ans de service.

Suite à l'annonce de son renvoi, David Pujadas avait renoncé à poursuivre l’animation de "l’Emission politique" et avait même précipité son départ de la chaîne au 8 juin.

A lire aussi : EN IMAGES Pujadas, Delahousse... : découvrez les présentateurs de JT quand ils étaient jeunes

Le présentateur se sentait déjà sur la sellette

Depuis l’arrivée de Delphine Ernotte, la nouvelle présidente de France-Télévisions, le présentateur se sentait sur la sellette, explique l’Express. Le 15 mai dernier, la star du 20 heures avait été invitée sur le plateau de l’émission "C à vous", présentée par Anne –Sophie Lapix, sur France 2. Et alors même qu'il n'était pas au courant des intentions de sa cheffe, David Pujadas s'était demandé qui pourrait bien le remplacer un jour. Il avait en effet eu vent de la proposition faite par sa direction à Anne-Sophie Lapix, sans pour autant en connaître la teneur. Aussi, avait-il envisagé qu'il y ai une chance pour que la journaliste prenne sa place, a raconté un de ses proches au Parisien.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Les adieux de David Pujadas au JT de France 2

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.