Lorsque vous recevez votre commande faite en ligne, vous êtes peut-être surpris par l'envergure de l'emballage souvent disproportionné comparé à la taille du produit qu'il contient. Comment expliquer un tel gaspillage de place ?
Colis : pourquoi les cartons sont parfois à moitié remplis par du vide ? Istock

Capital, l'émission phare de M6 consacrée aux coulisses de l'économie mondiale, dévoilait ce dimanche soir l'ampleur du gaspillage réalisé par les géants du e-commerce. L'une des séquences du magazine présenté par Julien Courbet a particulièrement agacé les internautes. Elle abordait la taille des cartons des colis que nous recevons à notre domicile après une commande en ligne. 

Même si vous n'étiez pas devant votre poste de télévision ce dimanche soir, vous avez sans doute déjà remarqué cette problématique. Lorsque vous ouvrez le carton contenant votre précieuse marchandise, il y a parfois de quoi être surpris par le rapport entre contenant et contenu. Un tout petit objet dans un immense carton. 

Livraison de colis : des cartons à moitié vides

Une aberration écologique lorsque l'on connaît l'ampleur du e-commerce à l'heure actuelle. Saviez-vous par exemple qu' en seulement une minute, Amazon expédie 6 500 colis à travers le monde, soit près de 3,5 milliards en un an ? Et encore : ces données rapportées par Néon Mag datent de 2019. Avec la crise sanitaire, l'année passée a été historique pour la firme américaine, 320 milliards de dollars de chiffre d'affaires rapporte notammentBFMTV

Revenons-en au vide des cartons d'emballage : selon une enquête du magazine  60 millions de consommateurs parue en 2017, les colis contenant des jouets ou des articles de cuisine seraient remplis à moitié par de l'air. Pour les objets en verre, la part de vide atteint les 64% selon une étude du cabinet Forbes Insights

Comment expliquer alors ce gâchis de place et de matériaux ? L'émission apporte des éléments de réponse.

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Amazon : des articles signalés comme dangereux toujours en vente

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.