Ecouter l'article :

36 maisons de retraites ont été cambriolées dans les Bouches-du-Rhône. Les trois suspects se sont emparés de bijoux, cartes bleues et billets de banque des résidents.
Bouches-du-Rhône : ils cambriolent 36 maisons de retraiteIllustrationIstock

Ils se sont fait arrêter le mardi 14 avril 2020 dans le 13e arrondissement de Marseille. Trois hommes âgés de 22 à 24 ans sont soupçonnés d’avoir pillé les coffres-forts de 34 Ehpad différents entre octobre 2019 et ce mois d’avril, rapporte 20 minutes. Ils en auraient pour 100 000 euros de bijoux, 20 000 euros de billets, et de nombreuses cartes bleues.

Depuis plusieurs mois et jusqu'à leur arrestation, les trois individus auraient mené deux cambriolages par semaine. Ils ont été directement mis en examen pour "vols en bande organisée" et placés en détention provisoire, d’après le chef de la Sûreté départementale, David Brugère, cité par 20 Minutes.

Toujours le même mode opératoire

Le mode opératoire était souvent le même : s’introduire dans des maisons de retraite éparpillées dans le département, de nuit, forcer l’entrée de l’établissement pour aller vers les bureaux de la direction où se situe le coffre-fort. Ils volaient ainsi tous les objets de valeur des résidents.

Une fois leur butin en poche, les trois hommes s’empressaient d’en retirer de l’argent en fondant les bijoux et en revendant le métal. Les cartes bancaires étaient elles aussi très vite utilisées jusqu’à atteindre le plafond de dépenses permis. Parmi les objets dérobés, plus de 300 masques chirurgicaux et des solutions hydroalcooliques font partie du lot.

Une recherche intensive

Les auteurs de ces cambriolages sont recherchés depuis déjà un long moment. Les policiers ont tenté de découvrir leur identité pendant un mois en réalisant des filatures rendues plus difficile à cause du confinement, et du nombre de personnes moins important dans les rues.

Ils se sont finalement fait attraper et les forces de l'ordre ont retrouvé chez eux quelques bijoux ainsi que des flacons de fluides chimiques servant à identifier l’or. Les trois individus étaient connus de la police : deux frères, les "cerveaux", sortaient récemment de prison, tandis que le troisième était déjà dans les fichiers pour recel.

Vidéo : Coronavirus : voici la recette pour faire son gel hydroalcoolique soi-même

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.