Depuis début avril, un supermarché néozélandais a décidé de prendre une mesure forte pour épauler les personnes souffrant d'autisme. A l'origine de l'idée : une employée dont le fils est également atteint.
(Illustration)Istock

Un supermarché néozélandais instaure une heure de silence pour les personnes autistes

Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’autisme. A l’occasion de la Semaine Internationale de l’Autisme, un supermarché en Nouvelle-Zélande a eu une attention particulière envers les personnes atteintes de ce trouble neuro-développemental. Depuis le 4 avril, le supermarché Countdown a instauré une heure hebdomadaire de silence total.

Tous les mercredis, de 15 à 16 heures, la boutique de la bourgade de Marton se transforme en un lieu où calme et confort règnent. Pour les personnes, et surtout les enfants, atteints d’un trouble du spectre autistique, chaque jour est un combat. Pour eux, ce sont ces petites attentions qui font la différence au quotidien.

A lire aussi : Dur voyage en avion : une maman retrouve l'inconnu qui l'a secourue

Cette initiative est à l’origine d’une employée de Countdown, Lara. Jeune maman de Hunter, 13 ans souffrant d’autisme, elle a soumis cette idée qui a été très vite accepté par la franchise, assure l’Huffington Post. "C'est l'opportunité de pouvoir venir au supermarché, et d'apprendre comment marcher doucement, comment pousser un chariot, comment prendre des décisions", a-t-elle déclarée au journal local NZ Herald. Elle raconte que ce nouveau projet permet aux parents d’enfants autistes d'enseigner certaines compétences de la vie à leur descendance.

Boutique néo-zélandaise : une initiative bénéfique à beaucoup

La manager du magasin explique au NZ Herald qu’ils éteignent chaque lumière secondaire du magasin, mais aussi toutes celles des frigidaires et congélateurs. Les ventilateurs sont ainsi bien plus discrets. De cette manière, les personnes atteintes d'autisme peuvent faire leurs courses dans un cadre bien moins agressif qu'à l'ordinaire.

Si cette initiative concernait au premier abord les autistes, elle bénéficie aussi à d’autres clients. C’est le cas d’Annette Brown et de ses enfants, atteints d’un trouble visuel qui transforme la manière dont le cerveau perçoit les stimuli visuels. Pour eux, il n’est plus question de faire ses courses en panique.

Le prochain objectif : étendre l’initiative aux 184 magasins de la franchise Countdown en Nouvelle-Zélande. "Autsim New Zealand" l'a d’ailleurs annoncé sur sa page Facebook.

Ce projet a d'ailleurs déjà été porté dans près de 68 magasins d’un chaîne australienne Coles, qui a affiché un franc succès. Une phase de test a été lancée dans le supermarché britannique Tesco.

En vidéo -  Peut-on vivre sans supermarché ?

Nutrition - Comment éviter de prendre du poids pendant le confinement?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !