ATTAQUE TERRORISTE Le lieutenant-colonel de gendarmerie s'était proposé comme otage à la place d'une femme retenue dans le Super U de Trèbes. Hospitalisé dans un état grave, il est décédé dans la nuit de vendredi à samedi. Ce que l'on sait de lui...

Mort en héros ! Il avait négocié hier avec le terroriste afin de libérer les otages retenus dans le Super U de Trèbes. Âgé de 45 ans, marié, sans enfant, Arnaud Beltrame, en choisissant de se livrer, y a finalement laissé la vie. "Le lieutenant-colonel de gendarmerie qui était avec ses hommes s'est volontairement substitué à un otage que le terroriste tenait et il est resté avec lui (...) Le lieutenant-colonel a laissé son téléphone ouvert sur la table. C'est quand nous avons entendu les coups de feu que le GIGN est intervenu et a abattu le terroriste", a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb.

A lire aussi : Retour sur les faits et l'acte héroïque du Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

Né à Etampes (Essonne), Arnaud Beltrame avait, tout d'abord, poursuivi des études à Saint-Cyr, ainsi qu'à l'École des officiers de la Gendarmerie nationale. Il avait été nommé dans un peloton de véhicules blindés à Satory en 2002 puis avait choisi de rejoindre le premier régiment d'infanterie de la Garde républicaine jusqu'en 2010. Pendant quatre ans, il était intervenu en qualité de chef de la compagnie d'Avranches dans la Manche, puis d'officier d'état major auprès du ministère de l'Écologie et du Développement durable à Paris jusqu'en 2017. En 2016, il était devenu lieutenant-colonel, puis officier adjoint de commandement (OAC) au groupement de gendarmerie de l'Aude à l'été 2017. Décoré de l'ordre national du Mérite, il avait, fin 2017, notamment participé à un exercice visant à simuler une tuerie de masse dans un supermarché de la région, tel que l'indique La Dépêche du Midi.

Pluie d'hommages

Dans un Tweet posté très tôt ce samedi matin, le ministre a tenu à lui rendre hommage : "Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame nous a quittés. Mort pour la patrie. Jamais la France n'oubliera son héroïsme, sa bravoure, son sacrifice. Le cœur lourd, j'adresse le soutien du pays tout entier à sa famille, ses proches et ses compagnons de la @Gendarmerie de l'Aude".

Idem du côté du chef de l'Etat. Dans un communiqué, Emmanuel Macron a tout de suite salué "le courage, le sang-froid et l'abnégation exceptionnels" de cet ancien membre du GIGN. "Au cœur de l'action, le lieutenant-colonel Beltrame [...] a illustré les vertus militaires d'une manière éclatante, qui mérite respect et admiration de la nation tout entière", a-t-il ajouté en appelant, dans la foulée, "chaque Français à honorer la mémoire" du lieutenant-colonel disparu.

Le général Richard Lizuret, directeur général de la gendarmerie nationale, a également exprimé sa "très vive émotion". Il souhaité "rendre solennellement hommage à l'héroïsme de notre camarade" mortellement blessé par balle par l'assaillant et précisé "s'incliner devant le courage, le sens du sacrifice et l'exemplarité de cet officier qui a donné sa vie pour la liberté des otages".

Ce qu'il s'est passé

Tandis que le terroriste venait de tuer deux personnes dans le Super U de Trèbes, "le lieutenant-colonel a pris la place des otages au terme de négociations avec l'auteur des faits" a rappelé François Molins, le procureur de la République de Paris. Fiché S depuis 2014 et répondant au nom de Radouane Lakdim, l'assaillant avait, par la suite, ouvert le feu sur le gendarme, le blessant grièvement sur le coup. Mortellement désormais.

En vidéo - Attaques terroristes dans l'Aude : le profil de Redouane Lakdim et l'héroïsme du Lieutenant-colonel Arnaud Beltrame

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : ZapTweets : l'actu vue de Twitter !