Le tueur de Toronto, dont l'attaque a fait dix morts et 14 blessés, appartient à un groupe de "célibataires involontaires". Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'aiment pas beaucoup les femmes...
IllustrationIstock

Attaque de Toronto : s'agit-il d'un féminicide ?

Il a tué dix personnes et fait 14 blessés lors d’une attaque à la camionnette, à Toronto. Les victimes sont, en majorité, des femmes âgées de 25 à environ 80 ans. La façon d’agir n’est pas sans rappeler plusieurs attentats revendiqués par l’Etat Islamique, en Europe (Nice, Londres, Barcelone). En pratique, cette tragédie n’a pas grand chose à voir. Le chauffeur du véhicule, Alek Minassian, ne présente pas les signes d’une radicalisation religieuse et son acte "ne semble aucunement lié à la sécurité nationale" indiquait mardi le ministre de la Sécurité publique canadien, écartant la piste terroriste.

A lire aussi : Elle refuse des avances, il lâche les chiens

L’autre affaire à laquelle celle-ci fait vraiment écho, c’est la tuerie d’Isla Vista (Californie), en 2014. A l’époque, Elliot Rodger avait tué six personnes avant de se donner la mort. Elliot Rodger, qui disait être "le gentleman suprême" comme le rappelle Le Monde, appartenait à la même communauté qu’Alek Minassian : les incels, ou "involuntary celibate". Il s’agit d’une communauté qui regrouperait plusieurs dizaines de milliers d’internautes. Ils sont, pour l’écrasante majorité, des jeunes hommes hétérosexuels, vieux de 18 à 35 ans. Et tous, ou presque, font des femmes l’unique raison de leur célibat. Pour se réunir, ils utilisent plusieurs plateformes parmi lesquelles le forum Incels.me (inscriptions fermées), interdit aux femmes et qui cumule plus de 5 000 membres. On en retrouve aussi sur 4chan, ainsi que sur la messagerie Discord.

Attaque de Toronto : des "célibataires involontaires" en France ?

Pour Anaïs Lecoq, journaliste web pour L’union et féministe revendiquée, les incels ne sont pas l'apanage des Etats-Unis ou du Canada. On retrouverait le même type de messages et de profils sur le forum 18-25 ans du site jeuxvideo.com, "même si peu se revendiquent comme étant des ‘incels’", explique-t-elle. Elle précise également que Nadia Daam, journaliste à Europe 1 elle aussi féministe, avait été menacée de mort et de viol, harcelée et insultée par la communauté du forum.

Bien entendu, tous les incels ne prônent pas la violence. Toutefois, on retrouve sur incels.me foule de messages misogynes visant à entretenir la haine des femmes. Elles seraient "diaboliques", mais aussi des "menteuses pathologiques", des "salopes incapables d’aimer" qui "prennent plaisir à malmener, à moquer ou à humilier des hommes dès qu’elles le peuvent", comme l’expliquent certains internautes. Pour désigner les femmes, la plupart emploient le néologisme "femoid", contraction de femme et humanoïde, pour mieux les déshumaniser.

Plus que des messages misogynes, les discussions répertoriées sur le forum contiennent aussi des incitations au viol, au harcèlement et des encouragements à la violence. "Le viol est sûrement cent fois plus plaisant que le sexe classique", estime un internaute, comme le rapporte Le Monde.

Attaque de Toronto : une idéologie misogyne omniprésente ?

Cependant ce phénomène, qui semble avoir échappé à une partie considérable des observateurs, n’est pas une nouveauté. Non seulement ce n’est pas la première fois que l’idéologie tue, mais en plus les tueurs sont adulés comme l’indique France Info. En outre, selon l’article de L’union, ce mode de pensée est nourri par une misogynie latente développée, entre autre, dans les comédies et les séries humoristiques. Il s’agirait du "syndrome du nice guy", qui pousse certains à se voir comme des "mecs biens" à qui les femmes seraient dues… Ils déplorent que celles-ci préfèrent tomber dans les bras de "connards" qui "leur font du mal" mais pas forcément la tuerie de ce lundi 23 avril. Certains internautes disent même se croire "dans un rêve".

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !