Mardi, à Lyon, une centaine de vacanciers ont accusé leur agence de voyages d'escroquerie. Découvrez ce qui leur est arrivé.

Mardi matin, une soixantaine de victimes se sont rendues devant le palais de justice de Lyon afin de déposer plainte pour escroquerie contre l’agence Anatolia Voyages. Située dans le second arrondissement de Lyon, cette agence existe depuis une vingtaine d’années et est immatriculée dans les règles, explique France 3. Elle est accusée d'avoir facturé à ses clients des billets d’avion non valables.

Inactive depuis une semaine, l’agence est injoignable et ses répondeurs sont saturés. Aucun dépôt de bilan n’a été déposé pour le moment. Certains des plaignants se sont rendues lundi à l'agence pour exprimer leur mécontentement, mais ont été forcés de constater que l'agence était fermée.

Les billets d'avion n'avaient jamais été enregistrés à l'aéroport

Certains des vacanciers bernés n'ont eu aucun de leur vols reservé dès le départ, d'autres ont eu un peu plus de chance et ont réussi à en avoir un sur deux. Leur vol aller était ainsi valable mais, une fois sur place au moment du retour, ils ont découvert que leur billet retour n'existait pas.

Publicité
Figurant parmi les victimes de l'agence de voyage, Soulé a raconté à Lyon Capitale ce qui lui était arrivé le 15 juillet dernier. Ce jour-là, il devait partir aux Comorres mais, une fois arrivé à l'aéroport, il a découvert qu'aucune réservation n'avait été faite à son nom. Il a alors contacté l'agence, laquelle lui a proposé de partir cinq jours plus tard, moyennant finances. Ce qu'il a refusé. Parties quelques jours avant lui, sa sœur et sa nièce avaient rencontré le même problème, mais avaient cependant accepté de racheter des billets d'avion. Une page Facebook "Anatolia Voyages Magdulari" a été créée pour rassembler les victimes, confirme Le Progrès.

En vidéo sur le même thème : Les conseils de 60 millions de consommateurs pour acheter ses billets d'avion en ligne

mots-clés : Arnaque

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet