Les arnaques au faux RIB ne cessent de se multiplier. Des escrocs piratent des boîtes mails pour envoyer de fausses factures. Dans la Sarthe, un agriculteur en a été victime.
Arnaque au faux RIB : une nouvelle victime dans la SartheIllustrationIstock

Les escroqueries en ligne deviennent monnaie courante. Selon une information de Ouest France, un agriculteur de Château-du-Loir, dans la Sarthe a été victime d’une arnaque bien connue : l’arnaque au faux RIB.

Le mode opératoire est toujours le même : un escroc utilise une fausse adresse mail, généralement calquée sur celle d’une entreprise, puis établit une fausse facture et y joint un relevé d’identité bancaire. Les victimes les moins attentives ne voient pas la supercherie et paient sans se poser de questions. Mais l’arnaque dont a été victime l’agriculteur serait bien plus poussée, selon Ouest France.

3 300 euros détournés

Comme le rapporte Capital, la victime, du nom d’Alain, a fait appel à un garagiste au début de l’été, pour que celui-ci effectue des travaux mécaniques sur une remorque de son exploitation agricole. Le montant des réparations s’élève alors à 3 300 euros.

En août, Alain reçoit la fameuse facture par mail, avec le détail des travaux et leur prix détaillés, et la paie, sans rien remarquer d’anormal. Seulement voilà, la somme déboursée n’a jamais atteint le compte du garagiste : la facture provenait en réalité d’escrocs.

Ces derniers auraient, selon Capital, piraté la boîte mail de l’agriculteur, intercepté le mail envoyé par l’artisan et changé le RIB par des coordonnées bancaires à leur profit. "Comme je n’ai reçu qu’un seul mail, je ne me suis pas posé de question", aurait déclaré Alain aux gendarmes, d'après le magazine.

Les escrocs auraient même tenté le coup une deuxième fois, en interceptant de la même manière une facture de plomberie. Mais cette fois, l’agriculteur averti ne s’est pas fait avoir.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.