Les affaires Maëlys et Alexia Daval sont très suivies depuis plusieurs mois par les Français. En coulisses, les deux dossiers sont plus proches qu’il n’y paraît.

Depuis le mois de septembre, deux affaires font les gros titres régulièrement : les affaires Alexia Daval et Maëlys. De prime abord, rien ne semble lier le meurtre d’une jeune femme que son mari a avoué, et le meurtre d’une petite fille en marge d’un mariage par un homme soupçonné d’être un tueur en série, et pourtant...

Comme l’a révélé la journaliste Sarah Lou Cohen sur BFMTV, les parents de Maëlys et ceux d’Alexia Daval sont en contact. "Les parents de Maëlys ont reçu des soutiens du monde entier et même d’autres familles éplorées. Nous avons rencontré la semaine dernière la famille d’Alexia Daval, et nous savons qu’elle est en lien avec les parents [de Maëlys]. C’est ce qu’ils nous ont confié. C’est la même région et il y a aussi une douleur commune", a détaillé la journaliste.

Il existe d’autres points de convergence et en premier lieu la notion du mensonge. Jean-Pierre et Isabelle Fouillot ont attendu trois mois avant que Jonathann Daval n’avoue finalement le meurtre de leur fille. Une période pendant laquelle le mari éploré est passé lui aussi pour une victime. Joachim de Araujo et Jennifer Cleyet-Marrel, les parents de Maëlys, ont passé six mois dans un silence retentissant de la part de Nordahl Lelandais, mis en examen. Une attente que leur avocat a qualifiée de véritable "prise d’otage" à l’occasion d’une conférence de presse jeudi à Lyon.

Des avocats polémiques et des aveux partiels

Au cours de cette conférence de presse, Fabien Rajon, avocat des parents de Maëlys, a dénoncé l’attitude d’Alain Jakubowicz, qui défend Nordahl Lelandais, déclarant : "Comment a-t-il pu affirmer publiquement que les enquêteurs s'étaient fourvoyés en négligeant des pistes importantes et en construisant un dossier autour de la culpabilité de son client ?". Les déclarations de Maître Randall Schwerdorffer avait également fait grand bruit le jour des aveux de Jonathann Daval. Il n’avait pas hésité à s'attaquer à la personnalité d'Alexia Daval déclarant que son client avait été poussé à bout. 

Par ailleurs, dans ces deux affaires, les mis en examen n’ont finalement avoué qu’acculés à une preuve accablante. Nordahl Lelandais a fini par passer à table après qu’une goutte de sang a été retrouvée dans sa voiture, pour Jonathann Daval il s’agissait d’un drap et de relevés GPS. Tous deux affirment également qu'il s'agit "d'accident" et n'ont fourni que des "aveux partiels". L’auteur auto-désigné du meurtre de Maëlys n’a pas livré les circonstances précises, alors que le mari d’Alexia Daval maintient que ce n’est pas lui qui a mis le feu à la dépouille de sa femme, une version qui est loin de convaincre les enquêteurs.

Publicité
Si certains paramètres factuels rapprochent les deux affaires, il subsiste entre elles une différence de taille : le mobile. Nordahl Lelandais est soupçonné d’être impliqué dans plusieurs autres affaires de disparitions, ce qui n’est pas le cas de Jonathann Daval.

Vidéo : Maëlys: le chagrin et la colère

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité