Un mois après la disparition de Maëlys pendant un mariage, les enquêteurs se concentrent sur la station de lavage où Nordhal L., le principal suspect a méticuleusement nettoyé sa voiture le lendemain de la cérémonie. Mais qu'espèrent-ils y trouver ? 
©AFP (illustration)AFP

Le lendemain de la disparition de Maëlys pendant un mariage en Isère, Nordhal. L, le principal suspect qui a été mis en examen et écroué, a méticuleusement nettoyé sa voiture dans une station de lavage. Aux enquêteurs, l’ancien maître-chien de 34 ans a raconté que c’était dans le but de la vendre ensuite. Mais des images de vidéosurveillance sèment le doute sur ses réelles motivations. En effet, et selon les informations du Dauphiné Libéré, les images montrent qu’il s’est acharné sur certaines parties du véhicule.

"Un véritable lavage obsessionnel"

"Outre le coffre 'lessivé' avec un produit décapant et lustrant pour jantes, qui a également le pouvoir de brouiller l’odorat des chiens, l’ex-militaire de Domessin insiste sur 'les poignées extérieure et intérieure de la portière côté passager, le tapis de sol, le siège, toujours côté passager'", écrit le journal qui cite une source porche de l’enquête. Le Parisien  évoque quant à lui "un véritable lavage obsessionnel". "Un autre détail attire l'oeil des enquêteurs, c'est la patience de Nordhal Lelandais à astiquer méthodiquement les poignées intérieures et extérieures de la porte côté passager", ajoute le quotidien.

A lire aussi –Affaire Maëlys : une erreur a été commise lors de la toute première audition du suspect

Des éléments d’autant plus troublants que le lavage a duré plus de 2h15, précise-t-il, et que lors de son audition, Nordhal. L a expliqué que Maëlys était montée dans sa voiture avec un petit garçon invité au mariage pour voir s’il y avait des chiens. Or, l’enfant en question n’a jamais été retrouvé. De plus, une trace ADN de la fillette a été trouvé à l’avant de l’habitacle, "sur le commutateur des phares situé entre le volant et la portière conducteur".

Aussi, les enquêteurs recherchent aujourd’hui non plus seulement des traces ADN de Maëlys dans la voiture de Nordhal. L mais également dans toute la station-service et même dans les eaux usées qui y ont été prélevées.

En vidéo - Un mois après la disparition de Maëlys, où en est l'enquête ? 

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !