En un mois, cette femme de 83 ans compte plus de 50 conquêtes masculines. Une appli l'a bien aidée à rencontrer un tel succès.
IllustrationIstock

Elle les aime jeunes et, eux, l'expérience ne leur fait pas peur ! Aux Etats-Unis, une femme de 83 ans utilise l'appli de rencontre Tinder pour ses coups d'un soir, et rencontre un franc succès, révèle Sud Info. En l'espace de huit mois, elle affirme avoir rencontré près de cinquante hommes !

Mariée durant 25 ans, celle qui se fait aujourd'hui appeler "Hattie Retroage" divorce de son mari alors qu'elle est âgée de 55 ans. Elle décide alors de changer de vie et de se trouver non pas un mais des amants. Elle passe plusieurs petites annonces dans les journaux à la recherche de "proies", comme elle aime à les appeler. Mais la magie des réseaux sociaux lui permet aujourd'hui de satisfaire son appétit à sa juste mesure.

A 83 ans elle séduit des dizaines d'hommes : l"une de ses "proies" âgée de 19 ans

Sur sa bio Tinder, la grand-mère se présente ainsi : "Hattie, 83 ans, une beauté âgée et fascinante à la recherche d’un partenaire pour partager une vie d’aventures et de passion. Pas intéressée par les soutiens de Trump ou par les coureurs de jupon". Et le moins qu'on puisse dire, c'est que Hattie les aime jeunes. Très jeunes. Shaun, son partenaire actuel, est âgé de 33 ans. D'autres l'étaient moins encore, apparemment. Le site Foozin, dont Sud Info reprend les informations,  affirme que la plus jeune de ses conquêtes n'avait que 19 ans.

"Mon but dans la vie est de changer ce qui est moche, décrépi et âgé en quelque chose d’excitant grâce à mon expérience. Je ne peux pas éviter le fait de vieillir, mais le plaisir du bon sexe, c’est ce qui me suffit", témoigne-t-elle.

Vidéo : Sa photo utilisée sur Tinder, Brune Poirson va porter plainte pour usurpation d’identité

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.