L'opéra, la musique classique sont pour la nouvelle ministre de la Culture Roselyne Bachelot une passion. Absolue, dévorante. Nous l'avions rencontrée pour l'évoquer avec elle, à l'occasion de la sortie d'une anthologie de ses coups de cœur d'opéra.
Roselyne Bachelot : sa vie de mélomane, mode d'emploi

Depuis plusieurs années nous la croisions aux premières des spectacles à Garnier, Bastille ou Salle Favart. En 2013 elle sortait un livre, Verdi amoureux (Flammarion) puis récidivait en 2016 cette fois avec un disque, Salut à la France (Warner-Erato), anthologie de coups de cœur d’opéras. C'était l'occasion de rencontrer Roselyne Bachelot, aujourd'hui ministre de la culture, pour y voir plus clair sur sa mélomanie.

L’opéra, passion dévorante

Entre les étagères du bureau de son appartement parisien, seul un buste de Marianne trahissait sa précédente vie de femme politique. Pas de trace alors de sa vie de chroniqueuse télé. Non. Mais Wagner lui est là, et partout. En coffrets, et surtout en livres : des biographies, des études, des dictionnaires… Mozart aussi. Des dizaines de volumes chacun. Verdi aussi, Verdi surtout. Et Bach, et Ravel, et Berlioz. L’opéra, la musique classique sont pour Roselyne Bachelot une passion. Absolue, dévorante. "C’est un chemin initiatique, qui demande de la connaissance, des livres…" nous avait-elle avoué.

Vie de mélomane, mode d’emploi : il y a par exemple les "tartuelas" entre aficionados, ces rencontres où...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !