La mesure phare de ce plan consiste en un fonds de souveraineté, destiné à empêcher que des start-up françaises jugées stratégiques ne soient aspirées par des grandes entreprises du numérique étrangères
Le gouvernement français n’oublie pas les start-up et va dévoiler un plan de 1,2 milliard d’euros

« Nous n’accepterons pas que les géants du numérique viennent faire leur shopping en France avec des start-up qui seraient en difficulté », aurait déclaré Bruno Le Maire lors d’une réunion. Selon des informations des Echos et du Figaro, le gouvernement français va créer un fonds de souveraineté, doté de 500 millions d’euros dont 150 millions d’euros disponibles dès cet été, pour éviter que des start-up nationales jugées stratégiques ne soient rachetées par les grandes entreprises étrangères du numérique, en particulier américaines et chinoises.

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, et Cédric O, secrétaire d’Etat au Numérique, vont annoncer la création de ce fonds lors de la présentation ce vendredi 5 juin d’un plan plus vaste de soutien au secteur des nouvelles technologies sur fond de crise économique liée à l’épidémie provoquée par le nouveau coronavirus. D’après Les Echos, ce plan de soutien à la « French Tech » atteindra près de 1,2 milliard d’euros, en grande partie financé par le programme d’investissements d’avenir (PIA). Il prévoit aussi notamment le doublement, à 160 millions d’euros, du French...

Obtenez votre guide mutuelle des seniors et profitez d'un accompagnement personnalisé !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !