Décidés à conserver leurs régimes spéciaux de retraite et à sauvegarder leurs points de pénibilité, les syndicats de la RATP et de la SNCF ont tous appelé à une grève illimitée.
Grève du 5 décembre : comment la SNCF, la RATP et Air France se préparent face à ce mouvement social

Le commencement est connu, l'issue beaucoup moins. La mobilisation à la RATP et la SNCF pour la première journée de grève contre la réforme des retraites, jeudi 5 décembre, s'annonce massive. Décidés à conserver leurs régimes spéciaux et à sauvegarder leurs points de pénibilité, les syndicats représentatifs des deux entreprises ont tous appelé à une grève reconductible, et pour une durée illimitée, contre ce projet.

Du côté d'Air France, la situation est un peu différente. Les syndicats de pilotes et ceux des hôtesses et stewards n'appellent pas à se mobiliser. En revanche, trois syndicats particulièrement implantés auprès du personnel au sol ont déposé des préavis. A moins de deux semaines du coup d'envoi de la mobilisation, comment les directions de ces trois entreprises se préparent-elles à faire face à un mouvement social d'ampleur ? Eléments de réponse.

A la RATP

A l'image de Fabrice Ruiz, de la CFE-CGC, les principaux responsables syndicaux de la RATP assurent que "le 5 décembre sera a priori aussi fort que le 13 septembre", date à laquelle les transports en communs parisiens avaient été quasiment paralysés par un premier mouvement de...

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !