LAÏCITÉ - La présence d'une syndicaliste étudiante vêtue d'un hijab dans le cadre d'une commission d'enquête, jeudi à l'Assemblée, a creusé le fossé entre les responsables politiques autour de la laïcité. Le règlement actuel autorisait la jeune femme à se présenter ainsi vêtue. Certains députés de droite proposent de le modifier.
Etudiante voilée à l'Assemblée : la classe politique se déchire à nouveau autour de la laïcité

Une nouvelle affaire de voile sème la zizanie à l'Assemblée nationale. La présence en hijab de Maryam Pougetoux, vice-présidente du syndicat étudiant Unef, jeudi matin lors d'une table-ronde liée à la commission d'enquête Covid, a achevé de diviser la classe politique sur le port de signes religieux dans l'enceinte du Palais-Bourbon, et au-delà. 

D'un côté, les députés LR ainsi qu'une députée LaREM, Anne-Christine Lang, ont protesté contre la tenue vestimentaire de la jeune femme, quittant la réunion en invoquant une "provocation" à l'égard de la représentation nationale. De l'autre, des responsables de gauche ont dénoncé "l'islamophobie" de ces députés à l'encontre de la responsable syndicale, rappelant que le règlement de l'Assemblée nationale l'autorisait à se présenter voilée.  Que dit le règlement ? Sur le papier, le règlement actuel du Palais Bourbon autorisait en effet Maryam (...)

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !