JUSTICE - Des avocats au Liban ont demandé au parquet général d'entamer des poursuites contre l'ex-patron de Renault-Nissan concernant un déplacement en Israël. Il doit être entendu par la justice ce jeudi.
Carlos Ghosn : pourquoi des avocats libanais réclament des poursuites pour un voyage en Israël

Carlos Ghosn a rendez-vous ce jeudi avec la justice libanaise. Non pour évoquer sa rocambolesque fuite du Japon il y a deux semaines mais un séjour en Israël, il y a plus de dix ans. Un séjour qui fait l'objet d'une requête, déposée par des avocats libanais.

Un rapport a en effet été soumis à la justice libanaise par des avocats libanais,  lequel concerne "son entrée en pays ennemi et sa rencontre avec un certain nombre de dirigeants israéliens", selon l'agence de presse officielle libanaise. En cause : des faits remontant à 2008. Alors qu'il était encore président de Renault-Nissan, Carlos Ghosn s'était rendu en Israël dans le cadre d'un partenariat pour le lancement d'une voiture électrique. Pays voisins, le Liban et Israël sont techniquement en état de guerre, et Beyrouth interdit à ses ressortissants de se rendre en Israël ou d'avoir des contacts dans l'Etat hébreu. "Avoir des rapports avec Israël ce n'est pas une question d'opinion, la loi interdit toute (...)

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !