Plus de 850 salariés sont concernés par le projet de fermeture de l'usine Bridgestone, située dans le Pas-de-Calais, et même 5 000 si on compte les sous-traitants, selon les syndicats.
Bridgestone : quatre questions sur la fermeture de l'usine de Béthune annoncée par le fabricant de pneus

La décision fait l'effet d'un coup de tonnerre. Le fabricant de pneus japonais Bridgestone a annoncé dans la matinée du mercredi 16 septembre le projet de fermeture de son usine de Béthune, dans le Pas-de-Calais, à horizon de l'année 2021.

L’usine de Béthune, ouverte en 1961, emploie 853 salariés, sans compter les intérimaires. Le gouvernement et la région Hauts-de-France dénoncent la brutalité de cette annonce, dans un communiqué commun et exigent que des scénarios alternatifs à la fermeture soient étudiés.

Comment Bridgestone justifie-t-il son projet de fermeture ?

Pour le fabricant japonais la principale raison vient de la concurrence accrue sur les pneus à bas coût produits en Chine et en Corée du Sud, dont les parts de marché ont grimpé en flèche, notamment en Europe, depuis le début des années 2000.Des pneus de moins bonne qualité selon les experts mais vendus beaucoup moins cher que les pneus des grands manufacturiers comme Bridgestone, Goodyear ou Michelin. Le groupe français avait d'ailleurs avancé, peu ou prou, les mêmes explications que Bridgestone pour justifier la fermeture de son usine de La Roche-sur-Yon (Vendée) en octobre 2019.

Des...

Aidez Unicef à venir en aide aux enfants démunis ! Découvrez le leg

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !