L'Australie est habituée aux incendies, mais les feux de ces derniers mois ont perturbé certains écosystèmes qui pourraient ne pas s'en remettre.
Australie : le "continent du feu" peut-il se remettre des incendies géants qui ont dévoré des millions d'hectares ?

Le bilan est sans précédent. Les incendies qui ravagent le sud-est de l'Australie depuis septembre ont réduit en cendres plus de 10 millions d'hectares. Avec la destruction de ces milieux, Chris Dickman, professeur à l'université de Sydney, a estimé que les flammes avaient tué plus d'un milliard d'animaux (lien en anglais). Des scientifiques français font grimper ce terrible constat à un million de milliards, en y ajoutant la "biodiversité invisible", comme les parasites, et celle "discrète", constituée des "amphibiens et d'autres animaux, comme les mollusques et les arthropodes".

Alors que les pompiers australiens ont annoncé, lundi 13 janvier, avoir réussi à maîtriser le plus important "méga-feu" du pays en Nouvelle-Galles du Sud, habitants, associations et scientifiques commencent à envisager "l'après". Le lent processus de guérison semble déjà avoir commencé : fin décembre, "la vie émergeait à travers l'écorce calcinée" de certains arbres touchés à Kulnura, au nord de Sydney, remarquait un photographe dans une publication repérée par la BBC (lien en anglais).

"L'Australie est le continent du feu", explique Eric Rigolot, directeur de recherche...

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !